Tanzanie-RDC : tête-à-tête John Pombe Mangufuli et Félix Tshisekedi

0

Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sejourne en Tanzanie depuis le jeudi 13 juin 2019 dans la soirée. À son arrivée, Il a été accueilli par son homologue tanzanien John Pombe Mangufuli. Ils se sont, ensuite, dirigés au Palais présidentiel.

Deux moments ont retenu l’attention du public. Il s’agit des discours du président tanzanien John Pombe Mangufuli et de celui de son homologue congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le Chef de l’État tanzanien a déclaré que son pays est heureux d’accueillir le président d’un grand pays comme la RDC qui fait la fierté de l’Afrique.
Il a souligné, avec satisfaction, la première alternance politique dans l’histoire connue de la République démocratique du Congo.

Il a rendu hommage à l’ancien président Joseph Kabila, qui a respecté la Constitution.
Dans la foulée, John Pombe Mangufuli a rappelé que la Tanzanie et la RDC ont une longue fraternité.
Il a, par ailleurs, évoqué la frontière commune du lac Tanganyka, en soulignant que la Tanzanie a contribué à la résolution de plusieurs crises ayant déchiré la RDC, ce grand pays au coeur de l’Afrique.

Avant de clore son discours, il a félicité Félix Tshisekedi pour des actions courageuses et encourageantes qu’il entreprend, notamment, la libération des prisonniers politiques, la lutte contre la corruption. « Cela va dans la bonne direction », a-t-il conclu.

De son côté, l’invité de marque, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a tenu d’abord à remercier son hôte pour l’accueil chaleureux et fraternel dont il venait de bénéficier.
Il a fait remarquer que, dès le 24 janvier 2019, un événement spécial est intervenu dans l’histoire de la RDC depuis son indépendance en 1960. Il s’agit de l’alternance pacifique au sommet de l’État.  » Cela a été dans la paix la plus totale, malgré tous les pronostics, prophétisant un bain de sang après les élections ».
« À ce titre, a-t- il martelé, le Congo, comme la Tanzanie, entre dans le club des nations démocratiques ».
Comme l’a souligné, son homologue, John Pombe Mangufuli, il a aussi rendu hommage au président sortant, Joseph Kabila, pour avoir respecté la Constitution de la RDC.
« L’alternance effectuée, le grand défi est la sécurisation de tout le pays, raison même de ma venue en Tanzanie », a-t-il souligné.

Il n’a pas oublié de rendre hommage aux militaires tanzaniens, faisant partie du contingent spécial de la MONUSCO, pour le retour de la paix et qui ont payé de leur vie sur le sol congolais.

Pour Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la participation de la Tanzanie à cette force prouve son intérêt accordé à la RDC. Et que sa visite à Dar es Salaam est le symbole, au-delà de l’amitié, la fraternité.

Par ailleurs, le Chef de l’État congolais a fait mention aux opportunités s’ouvrant aux deux pays :
– la frontière commune de plus de 500 Km le long du lac Tanganyika, le plus poissonneux au monde. Il offre une occasion pour une pêche industrielle bénéfique pour les deux pays;
– le chemin de fer partant du Rwanda pour rejoindre Dar es Salaam, donnant ainsi l’ouverture vers l’océan indien;
– le défi de l’intégration africaine dans la construction des infrastructures routières et en centrales hydroélectriques.

L’occasion faisant le larron, la RDC a fait part de sa demande d’adhésion à la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Est.
« Je crois que nos pays doivent s’inscrire dans un objectif de développement en vue de promouvoir une génération des Africains capables de concurrencer le reste du monde », a-t-il souhaité.

Après Tanzanie, sauf changement de dernière minute, Félix Antoine Tshisekedi se rendra vendredi à Bujumbura, où il aura un tête-à-tête avec son homologue burundais Pierre Nkurunziza.

*TM*

Partagez.

Laisser un commentaire