Stade des Martyrs : des menaces de mort contre Yves Kambala

0

La vie de Yves Kambala est en danger. L’Adminitrateur gérant du stade des Martyrs de Kinshasa a reçu des menaces farouches et des intimidations de la part de KABUYA Augustin, Secrétaire général de l »Union pour la Démocratie et le Progre Social (UDPS), parti cher au Chef de l’État.

Selon nos fins limiers, Augustin Kabuya a débarqué, jeudi 13 février 2020 vers 20h, en personne, dans l’enceinte du complexe sportif pour déposer quelques matériels et autres équipements qui devraient servir pour la manifestation de son parti, samedi 15 février 2020 au stade.

Sans pourtant annoncer l’Administrateur Gerant, le SG de l’UDPS tenait à tout prix que ces matériels entrent au stade pendant que tout le personnel du stade était déjà rentré à la maison après une longue journée de travail suivie du match Renaissance-Maniema Union.

A son arrivé, il a exigé avec imposition aux agents de sécurité d’ouvrir les portes du stade des Martyrs alors qu’il n’y avait aucun responsable administratif cette nuit.

Chose grave, il n’avait même pas pris le soin d’informer d’avance le gestionnaire avant de ce déplacement.

Comme coup dans un plan bien orchestré, c’est le Secrétaire général aux Sports, Barthélemie Okito, qui va appeler le gestionnaire du stade pour lui passer Augustin Kabuya.

C’est ainsi que le SG de l’UDPS a commencé à proférer, à partir du téléphone, des injures contre Yves Kambala et lui promet la mort par ses combattants.

Au-delà de ses propos malveillants, Kabuya a déclaré haut et fort qu’il enverrait les combattants de l’UDPS pour régler le compte à l’AG du stade Martyrs.

« J’ai honte pour mon pays. On ne peut pas être à la tête d’un grand parti qui a lutté pour les droits de l’homme et se comporter de la sorte », dénonce l’AG du stade des Martyrs.

Évidemment, Kabuya voit le diable partout sans le moindre respect d’autrui.

Il est fort et regrettable de constater qu’un haut cadre d’un parti au pouvoir se permet de marcher sur l’ordre établi selon le principe et le respect de l’État.

« Je regrette que Kabuya considère les combattants comme une milice privée dans la capitale. Il profère surtout des injures faciles contre les responsables établis par leur propre pouvoir. Notre pays a vieilli sans grandir », fustige Yves Kambala.

Il faut noter que le ministre des Sports a accordé gratuitement au parti présidentiel d’organiser son meeting dans le cadre de la célébration du 38ème anniversaire de son existence dans le microcosme politique en RDC.

Lors de sa dernière conférence de presse, Constant Omari, président de la Fédération Congolaise du Football (Fecofa), a confirmé la menace de fermeture qui pèse sur le stade des Martyrs de la Pentecôte. Celui-ci se  retrouve sur la liste de trois stades africains qui ne respectent pas le standard prévu par la CAF.

Cette fermeture pourra porter préjudices aux Léopards de la RDC qui doivent livrer le reste de leurs matches des éliminatoires de la Coupe  d’Afrique des Nations  et les éliminatoires de la coupe du monde.

Jordache DIALA

+243 81 285 39 20

Partagez.

Laisser un commentaire