SOCODA : Nyoka Longo et Michel Agu élaborent un plan vertical pour la bonne gestion

0

Le chien aboie la caravane passe, dit-on. Les signes dans l’horizon montrent que 2020 est une année pas comme les autres à la Société congolaise des Droits d’Auteurs et des Droits Voisins (SOCODA COOP-C.A).

Cette prédiction se justifie par la vision et surtout la détermination de Jossart Nyoka Longo qui, à son arrivée à la tête du Conseil d’Administration de cette structure, apporte un nouveau sourire auprès des artistes et aussi les personnels de ladite coopérative.

Après la double répartition qui est intervenue la semaine dernière, ce sont les agents de la direction provinciale Kinshasa qui ont été payés après plusieurs mois d’arriérés.

L’impaiement causé par le détournement et la megestion ont paralysé la société de droit d’auteur qui a connu une crise farouche entre les administrateurs et Verckys Kiamuangana, le PCA démissionnaire.
Alors, la prise de fonctions par Nyoka Longo dessine une lueur d’espoir et met le cap vers le changement.

Ceci permet au comité de gestion de la SOCODA, dirigé par Michel Agu, de tourner la page et de travailler maintenant avec détermination pour l’intérêt des artistes.

C’est dans cette optique que les administrateurs se sont enfermés pendant deux jours pour dresser le bilan et définir les perspectives pour l’avenir de la société.

Sous la conduite du président du Conseil d’administration, ils ont surtout proposé, amendé et adopté les différents textes organiques qui définissent les grands axes et quelques orientations à respecter pour la bonne marche de la SOCODA.

Sans texte, il est difficile, pour une entreprise, de fonctionner convenablement.

« Une société ne peut pas bien fonctionner si les textes ne sont pas adaptés. Nous avons également discuté les différents projets que notre Coopérative devra entreprendre cette année pour l’intérêt des artistes en général. Car, nous avons besoin de signer des contrats de réciprocité avec d’autres structures sœurs dans le monde afin de booster ce qui est le droit étranger à l’aide de la nouvelle technologie. Il est anormal qu’un artiste n’arrive pas à vivre de ses œuvres dans un pays de plus de 80 millions d’habitants, comme le nôtre », a souligné Nyoka Longo.

Cet atelier de réflexion vise à redynamiser le travail de droit d’auteur en RDC et, surtout, de doter à la SOCODA des documents pilotes afin de la permettre de bien mener sa mission.

Pour Michel Agu, cette nouvelle politique de redynamisation apportera inéluctablement un changement positif par rapport à la mission principale de la SOCODA.

« Notre vision est de travailler et, surtout, de mobiliser encore des ressources en termes de perception pour l’amélioration des conditions de vie des créateurs des œuvres de l’esprit en RDC », rassure le Directeur général de la SOCODA COOP CA.

Jordache Diala

+243 81285 39 20

Partagez.

Laisser un commentaire