Sankuru-Élection du gouverneur : Lambert Mende toujours « pas disposé » à compétir avec Mukumadi

0

Le candidat du FCC à l’élection du gouverneur de la province du Sankuru tient mordicus au fait qu’il n’est toujours « pas disposé » à compétir avec Joseph Stéphane Mukumadi.

Pire, Lambert Mende Omalanga continue à qualifier son concurrent d’un « expatrié ».

« Il est de mon devoir comme citoyen de ce pays, en tant que légaliste et souverainiste, de ne pas aller à une élection en compétition avec un ressortissant étranger », a-t-il affirmé vendredi 12 juillet 2019 dans une interview sur Top Congo.

L’ancien porte-parole du gouvernement sous le régime de Joseph Kabila ajoute que son parti politique « CCU » a été victime de l’invalidation d’un de ses candidats à l’élection provinciale pour la même raison de détention de nationalité étrangère.

« Je ne peux pas accepter que le principe de deux poids deux mesures me soit appliqué », a regretté Mende.
Il estime que le Conseil d’État, qui a remis son concurrent Mukumadi en course, n’a ni titre, ni qualité pour siéger ou statuer sur un contentieux de candidature conformément à la loi congolaise.

En réaction à ces accusations, Me Armand Lokeka, avocat de Joseph Stéphane Mukumadi, déclare que son client a déjà renoncé à sa nationalité française.

« Le candidat gouverneur du Sankuru, Stéphane Mukumadi, a adressé deux correspondances aux autorités habilitées de la France depuis 2017-2018 pour renoncer à sa nationalité. Ayant perdu sa nationalité française, mon client doit recouvrer automatiquement sa nationalité congolaise d’origine pour éviter de porter atteinte à la loi sur les apatrides. C’est ça le principe », a précisé Armand Lokeka.

Évoquant la réhabilitation de son client, l’avocat de Mukumadi confirme la légitimité du Conseil d’État et affirme que le dossier de nationalité étrangère est déjà vidé. Pour lui, « c’est un faux débat ».

Roger Stéphane Ilunga

Partagez.

Laisser un commentaire