Riposte contre Ebola : clôture de la réunion transfrontalière RDC-Rwanda-Ouganda-Soudan du Sud à Goma

0

La rencontre transfrontalière sur la maladie à virus Ebola (MVE), qui a réuni la RDC, le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et le Soudan du Sud, s’est clôturée, jeudi 15 août 2019.

« De ces assises, découlent plusieurs recommandations, parmi lesquelles, l’établissement d’une collaboration bilatérale avec la RDC et le partage de compétences, l’élaboration des mémorandums d’accord, des protocoles et des procédures opérationnelles normalisées pour orienter les domaines de cette collaboration, l’établissement de la surveillance transfrontalière commune et la réponse commune entre la RDC, le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et le Soudan du Sud ainsi que l’accélération des déplacements des experts de la santé en cas d’urgence et les évaluations conjointes, afin de consolider les leçons apprises et de formuler des recommandations conformément au RSI à la fin de l’épidémie « , rapporte le bulletin quotidien du Comité multisectoriel de riposte contre Ebola.

Par ailleurs, l’OMS et les autres partenaires apporteront de l’aide technique et financière aux pays, afin que ces derniers suivent et mettent en oeuvre les recommandations retenues, organisent uneréunion politique de haut niveau et assurent le suivi de la mise en œuvre des recommandations.
Cette réunion de deux jours a réuni différents experts en santé des quatre pays et différentes parties prenantes de la riposte.
Elle a été organisée par la l’OMS pour répondre à sa décision de juillet 2019 à Genève de placer la 10ème épidémie de la MVE en RDC comme une urgence sanitaire de portée internationale. Cela étant, l’OMS a recommandé à tous les pays limitrophes de la RDC de s’apprêter à traiter effacement les cas positifs d’Ebola et d’autres urgences sanitaires.
Elle a eu pour objectif de discuter sur des mesures visant à renforcer la collaboration transfrontalière entre la RDC et ces trois pays avec, comme première priorité, la propagation à la réponse à Ebola. Les participants ont, tour à tour, discuté sur plusieurs thématiques, notamment, la situation de l’éclosion de la maladie d’EVD en RDC, l’état des activités et des capacités de préparation aux situations d’urgence dans les districts limitrophes de la RDC, l’aperçu de la quatrième édition du Plan d’intervention stratégie, le renforcement des fonctions et du cadre opérationnel des points focaux nationaux (PFN) obligatoires et facultatifs du RSI et amélioration de la collaboration transfrontalière dans le contexte d’EVD en RDC.
Les prochaines étapes seront l’élaboration et la finalisation des feuilles de route bilatérales pour la mise en œuvre des recommandations ci-dessus avec des calendriers nécessaires, ainsi que l’organisation d’une réunion politique de haut niveau pour encourager l’adhésion politique et la mobilisation des ressources intérieures.

Fabrice Ngima

Partagez.

Laisser un commentaire