RDC-Mobilisation anti-Monusco et ADF : 1 policier parmi les 4 morts, 39 manifestants aux arrêts et plusieurs blessés

0

La tension est restée vive et les activités socioéconomiques paralysées, ainsi a été Beni (Nord-Kivu), durant toute la journée du lundi 2 décembre 2019. Même les activités scolaires n’ont pas été au rendez-vous.

La journée a été caractérisée par des manifestations de colère exigeant la fin des massacres odieux des civils par les présumés rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF) et le départ de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilité au Congo (Monusco), dont les Casques bleus sont accusés d’inefficacité face aux tueries chroniques à Beni.

Les éléments de la Police nationale congolaise (PNC), en collaboration avec ceux de l’armée congolaise, sont intervenus pour tenter de rétablir l’ordre. S’en sont suivies des altercations.

Trois civils protestataires ont été lâchement abattus par la Police, 39 manifestants sont aux arrêts, dont un enfant de 13 ans, 5 marcheurs et le policer Kizenga Songobololo sont blessés.

Le policier Beloko Afrigo. du Groupe Mobile d’intervention (GMI) a été et brûlé vif par des manifestants en colère qui n’ont pas digéré la mort, par balles réelles, de leurs collègues.

À part le bilan humain, d’énormes dégâts matériels ont également été enregistrés. Au total, 4 maisons appartenant aux policiers ont été incendiées.

Ce bilan a été livré, tard dans la soirée du lundi 2 décembre 2019, à la presse de Beni par la Police.

Fabrice Ngima

Partagez.

Laisser un commentaire