RDC-Massacres à Beni : la Lucha exige le départ du Général-Major Mbangu Mashita, appelle à l’incivisme fiscal

0

Les activistes du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) étaient dans les rues, lundi 12 août 2019 à Beni, au Nord-Kivu, à l’Est de la RD Congo.

L’objectif était de décrier la récurrence des massacres odieux perpétrés par des combattants ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF), depuis des années, dans la région de Beni.

La marche est allée du quartier Kanzulinzuli jusqu’au rond-point du 30 juin de Beni. Là, ils ont procédé à l’exposition des photos des compatriotes victimes des tueries sanglantes de Beni.

Il s’agissait aussi de rappeler au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, sa promesse de pacifier la région de Beni, en proie à l’insécurité chronique.
Il avait assuré d’installer le camp militaire Kakolo de Kinshasa à Beni.

Au cours de cette nouvelle manifestation, la Lucha a également appelé la population à l’incivisme fiscal. Pour ce mouvement citoyen, « il est inconcevable que les gens continuent d’être tués sauvagement au su et au vu des autorités censées protéger la population et ses biens ».

Enfin, les militants de la Lucha exigent le départ pur et simple du Général-Major Mbangu Mashita Marcel, commandant des opérations militaires Sokola 1 au Grand Nord.

« Nous demandons le départ sans conditions du Général Mbangu Mashita. Nous appelons également la population de Beni à ne plus payer des taxes et impôts. Aussi, au Président de matérialiser sa promesse. Nous nous préparons à prendre des armes parce que l’armée a lamentablement échoué à éradiquer le phénomène ADF », a dit l’un des marcheurs à Afrique Infos Magazine.

Fabrice Ngima

Partagez.

Laisser un commentaire