RDC : l’ACOFEPE renforce les capacités des femmes leaders en plaidoyer

0

Les femmes leaders sont à l’honneur. L’Association congolaise de femmes journalistes de la presse écrite (ACOFEPE), que dirige Mme Grâce Mambu Kangundu Ngyke, organise à leur intention, à partir de jeudi 27 août 2020, un important atelier de renforcement des compétences en plaidoyer pour l’accès aux médias. L’événement se déroule en la salle Cardinal Frédéric Etsou, dans la Cathédrale Notre Dame du Congo, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa.

Dans son discours d’ouverture, Mme Grâce Mambu Kangundu Ngyke a indiqué que cet atelier a comme objectif d’initier les participants à la pratique du plaidoyer qui est un ensemble de techniques, de prédécédés et d’actions destinés à influencer les décideurs, de quelque nature que ce soit, pour l’accès aux médias des femmes leaders. L’ACOFEPE veut les doter d’un assemblage de principes et outils afin qu’elles soient à même de mener n’importe quel plaidoyer pour le bien-être de la population congolaise.
Bref, pour cet atelier de deux jours, l’ACOFEPE veut obtenir, de ces femmes leaders, une quinzaine au total, une prise de conscience sur la nécessité d’une plus grande participation féminine au débat public.

Ainsi, pour la journée de eudi 27 août, les femmes leaders, très intéressées et concentrées, ont eu droit à deux modules.
Le premier, animé par Henri-Chirtin Longendja, a porté sur le plaidoyer et cadre conceptuel.
Le second, celui de Mme Chantal Faïda Mulenga, a tourné autour du plaidoyer pour l’accès aux médias et au leadership féminin.

La formation se poursuivra vendredi 28 août par d’autres modules riches en matières, avant de se clôturer par la remise des brevets aux participants.

Guy Elongo

Partagez.

Laisser un commentaire