RDC-Insécurité à Beni: le député Tembos Yotama favorable à la mutation des anciennes troupes et des officiers FARDC

0

Dans une interview exclusive accordée à Afrique Infos, le député national Tembos Yotama, élu de la ville de Butembo, a souhaité la mutation des anciennes troupes des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), œuvrant en ville de Beni pour d’autres contrées du pays.

“Nous avons appris que l’unité GMI Bravo de la police est mutée pour Lubero. Cette information nous a beaucoup enchanté. Voilà pourquoi, nous souhaitons que cette mesure soit élargie à l’armée régulière, étant donné que, généralement, lorsque les éléments de l’armée accomplissent beaucoup de temps dans une contrée caractérisée par une insécurité grandissante et persistante, il arrive des fois que certains d’entre eux soient complices. Ils peuvent collaborer avec l’ennemi d’une manière ou d’une autre et deviennent ainsi des agents d’insécurité. Tout en saluant la mutation de GMI Bravo, nous demandons que cette mesure soit appliquée pour certaines unités FARDC qui ont perduré dans cette zone et qui se comportent en chefs coutumiers”, a-t-il plaidé.

Pensez-vous que la mutation des anciennes troupes FARDC dans ce coin peut contribuer à l’amélioration de la situation sécuritaire de Beni longtemps précaire ?

“Relever les troupes, c’est un pas. À côté des troupes, il y a des officiers et responsables des services des renseignements qui doivent suivre de près la détérioration de la situation sécuritaire. Le relèvement des troupes mais aussi des officiers, c’est un pas important parce qu’il y a trop de suspicions!”, a insisté le député Tembos Yotama.

“Nous demandons aux autorités compétentes de suivre de près l’effectivité de cette mesure car, souvent, quand il y a mutation, certains éléments se camouflent et préfèrent rester cachés au sein de la population”, a-t-il ajouté.

Fabrice Ngima

Partagez.

Laisser un commentaire