RDC : sous le Haut patronage de Félix Tshisekedi, tenue imminente du Forum national sur la vaccination et l’éradication de la polio

0

Sous le Haut patronage du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi, le ministère de la Santé, en collaboration avec ses partenaires, organise du 22 au 23 juillet 2019 le Forum national sur la vaccination et l’éradication de la polio en République Democratique du Congo.

À cette occasion, rapporte un communiqué de la presse présidentielle signé par son Directeur adjoint et parvenu à Afrique Infos Magazine ce jeudi 18 juillet 2019, la RDC fait face depuis de nombreuses années à une recrudescence de maladies infectieuses telles que la polio, la rougeole, la maladie à virus Ebola et le choléra.

Ces épidémies, explique-t-il, sont dues à plusieurs causes, notamment la faiblesse dans la couverture sanitaire, la faible qualité des soins et services offerts, la faible redevabilite publique des services de santé, les conflits, les crises politiques ainsi qu’un financement insuffisant accordé aux activités de vaccination.
Les résultats des enquêtes récentes renseignent qu’un nombre important d’enfants n’ont pas reçu tous les vaccins prévus dans le calendrier.

« Il est de notre devoir de faire en sorte que tous les enfants en RDC aient accès aux vaccins. La vaccination est l’un des meilleurs moyens de sauver la vie de millions d’enfants », a déclaré Félix Antoine Tshisekedi.

Ce forum permettra d’élargir les réflexions aux niveaux technique et politique et, surtout, de renforcer la mise en œuvre des stratégies prioritaires pour la relance du Programme élargi de vaccination (PEV), y compris l’engagement politique et la redevabilite des autorités aux niveaux national et provincial.
Dans la même optique, ces assises permettront d’analyser les défis de la vaccination et de dégager les recommandations, les perspectives, les engagements ainsi que la responsabilité de différentes parties prenantes.
Ces travaux connaîtront la participation des présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, du Premier ministre, du ministre de la Santé, de quelques membres du gouvernement national, des gouverneurs de provinces, des présidents des assemblées provinciales, des membres du corps diplomatique et tant d’autres organisations internationales et nationales.

Cette réunion interviendra quelques jours après la déclaration, par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola au rang d' »urgence sanitaire mondiale ».
Et ce, quelques jours apres un premier cas repéré à Goma, à l’est de la République démocratique du Congo, frontalière du Rwanda.

D’apres l’Agence France Presse, c’est la quatrième fois que l’OMS active sa procédure d’urgence sanitaire internationale depuis 2009, dont une fois en 2014 pour la grande épidémie d’Ebola qui a tué 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest.

La procédure signifie que la situation est grave, soudaine, inhabituelle ou inattendue, avec des conséquences sanitaires au-delà des frontières nationales de l’État touché.
Ce qui peut exiger une action internationale immédiate, selon les critères du Règlement sanitaire international.

Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a demandé à la communauté internationale de « redoubler d’efforts » .
« Nous avons besoin de travailler ensemble avec la RDC pour en finir avec cette épidémie et construire un meilleur système de santé », a-t-il dit.

Sa déclaration intervient alors que l’épidémie a déjà tué 1.668 personnes dans le Nord-Kivu en près d’un an, depuis le 1er août 2018.

Clément Muamba

Partagez.

Laisser un commentaire