RDC-Gratuité de l’Enseignement de base : un budget annuel d’environ 3 milliards USD sous examen pour l’année scolaire 2019-2020

0

Le ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) a proposé au Chef de l’État les détails préalables à la gratuité de l’enseignement de base qui doit être appliquée à partir de l’année scolaire 2019-2020. 

DESKECO.COM, qui a pu consulter ce document, révèle que la matérialisation de cette gratuité impose au gouvernement congolais les dépenses de 2,9 milliards de dollars américains par an.

Concernant la mise en œuvre de cette gratuité de l’enseignement de base, le ministère de l’EPSP a suggéré :

•le paiement de 542 834 enseignants pour un montant de 2,7 milliards USD. Parmi ces chevaliers de la craie, 132 614 sont à mécaniser;

•113 millions USD pour le fonctionnement de l’enseignement de base et des bureaux gestionnaires;

•8 millions USD pour la prise en charge par l’État des frais des bulletins pour 13 579 065 élèves.

Pour ce qui est des épreuves de fin d’année, le Gouvernement doit prévoir 20 millions USD afin de financer le déroulement de l’Examen national de fin d’études primaires (ENAFEP) pour un effectif estimé un million cinq cent mille élèves sur l’ensemble du territoire national et vingt et un millions pour le Test national de sélection, et d’Orientation scolaire professionnelle (TENASOP, ex-EXETAT) pour un effectif estimé à un million deux cents mille élèves de la RDC par année.

Quant à la prise en charge par l’État des frais de minerval, il faut 7,7 millions de dollars américains par an, tandis que les frais d’identification des élèves et suivi du cursus scolaire sont chiffrés à 17 millions USD pour un effectif estimé à 13 579 065 élèves par an.

Ces suggestions cadrent avec le discours de campagne électorale du président de la République.
Félix Antoine Tshisekedi avait promis la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base. Une promesse réitérée après son investiture comme Président de la République.
Devant les Congolais de la diaspora à Nairobi, le 6 février 2019, il avait insisté une fois de plus sur cette mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base dès la rentrée scolaire 2019-2020.

Roger Stéphane Ilunga

Partagez.

Laisser un commentaire