RDC : Félix Tshisekedi sera à la tribune de Indaba Mining 2020 au Cap

0

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a confirmé sa présence à l’événement qui se tiendra au Cap (Afrique du Sud) du 3 au 6 février 2020. Le président congolais sera accompagné d’une importante délégation de la RDC, dont deux ministres nouvellement nommés, Eustache Muhanzi Mubembe, ministre de l’Énergie et des Hydrocarbures, et Willy Kitobo Samsoni, ministre des Mines.

La forte présence de la RDC à Indaba Mining vise à positionner la RDC en tant que première destination des investissements miniers.
Le président Félix Tshisekedi s’adressera au public à la tribune principale, le lundi 3 février 2020, jour de l’ouverture de l’événement.

La même tribune abritera une session spéciale focalisée sur la RDC. Elle examinera la montée du cobalt, la politique du gouvernement et le nouveau Code minier qui positionnent la RDC sous un angle d’investissements positifs.

Le 5 février 2020, le ministre des Mines, Willy Kitobo Samsoni, prononcera un discours lors du sommet intergouvernemental où il mettra en évidence le nouveau Code minier qui a été approuvé et signé en 2019.

«Le Sommet intergouvernemental de Mining Indaba est une plateforme ouverte pour les ministres africains et les hauts responsables gouvernementaux du monde entier pour débattre des questions affectant le secteur minier et améliorer les relations commerciales et économiques bilatérales. Il est très excitant pour nous que la plateforme attire de tels cadres », commente Simon Ford, directeur du portefeuille de Mining Indaba.

En tant que l’un des principaux sponsors gouvernementaux de l’événement, la RDC accueillera également son petit déjeuner annuel, le mercredi 6 février 2020, où aura lieu une conversation approfondie sur les derniers développements miniers dans le pays. Il éunira les principaux acteurs des secteurs publics et privés pour une ouverture-conversation sur l’avenir de l’exploitation minière en RDC.

Le président Félix Tshisekedi est devenu le leader de la RDC le 24 janvier 2019, après le premier transfert de pouvoir pacifique et démocratique. Il est connu pour son implication et son leadership au sein de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et est actuellement le deuxième vice-président de l’Union africaine.

Partagez.

Laisser un commentaire