RDC : Félix Tshisekedi honore le célébre batteur Meridjo !

0

C’est une reconnaissance nationale á l’artiste musicien Meridjo pour son apport distingué et glorieux dans l’histoite de la Rumba congolaise moderne.

Le célèbre batteur de l’orchestre Zaiko Langa Langa a été decoré sur instruction du Chef de l’Etat par le Chancellier des Ordres nationaux à titre posthume au rang de merite civiques des arts, lettres et sciences.

C’était au cours de la cérémonie de ses obsèques officielle, ce 15 octobre 2020 au Musée national de la RDC á Kinshasa.

Des personnalités du monde politique, culturel ainsi que les familles et connaissances ont étè presents pour honorer et rendre un dernier hommage au génie créàteur du rythme « Cavacha » devenu un tempo identitaire congolaise sur la scéne internationale.

Les membres du gouvernement central et provincial, les Sénateurs, Deputés nationaux et provinciale. Je cite: le Ministre de la Culture et des Arts, Jean Marie Lukundji, le Vice-Gouverneur de la Ville de Kinshasa…

Par ailleurs, le President de la République se fait représenter par son Conseiller principal chargé des questions artistiques, culturelles et religieuses, Théo TSHILUMBA.

Juste après, une messe d’action de grâce a été dite en sa mémoire à la cathedrale Notre Dame de Lingwala.

Rappelons que le mardi 13 octobre dernier, une grande soirée d’hommage national à l’artiste a été organisée toujours au Musée national par la Présidence de la République sous la supervision de l’Hôtel de Ville de Kinshasa.

A cette occasion, le Chef de l’Etat a été representé par son Conseiller principal en  charge des questions religieuses, artistiques et  culturelles. Celui-ci a présenté officiellement les  condoléances de Felix Tshisekedi   à la famille biologique et musicale éplorée par ce douloureux évènement.

« Le Congo a perdu  un créateur que d’aucuns relégueraient  aux remords au Musée de l’archéologie. Comment la nation ne peut pas être fière de cet artiste qui a hissé très haut l’étendard de la RDC dans le monde ?  Ton nom restera toujours gravé dans nos cœurs et dans les annales de l’histoire »,
a declaré le Conseiller principal du Président de la République.

Il faut souligner que l’ensemble des funérailles de l’artiste a été totalement  pris en charge par le Trésor public.

Du rapatriement de la dépouille mortelle de l’illustre disparu de Liège (Belgique) à Kinshasa, en passant par les obsèques jusqu’à son enterrement, un budget important a été alloué pour rendre un hommage  vibrant à « Machine à Kauka », Meridjo- inventeur du rythme « Cavacha » dans Zaiko.

Décédé le 27 août 2020 à l’âge de 68 ans, suite à une courte maladie à Liège en Belgique, Meridjo de son vrai,
Jean –Marie Belobi Ng’Ekerme, a été inhumé ce jeudi 15 October 2020 à la nécropole entre Ciel et Terre.

JP MFUMU

Partagez.

Laisser un commentaire