RDC-Établissement d’un État de droit : le MS de Pierre Lumbi promet de suivre avec attention l’accomplissement des promesses de Félix Tshisekedi

0

Dans un communiqué de presse du mardi 8 octobre 2019 signé par son secrétaire national Bolengetenge Balea, le Mouvement social (MS) du sénateur Pierre Lumbi Okongo rappelle au président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo les fondamentaux du combat qu’il s’est engagé à mener et attend de lui des signaux forts.

Dans l’entendement du MS, les signaux forts portent sur la désignation du porte-parole de l’opposition, le bannissement du débauchage et du dédoublement des partis politiques, la réforme urgente de la Cour constitutionnelle, des discussions profondes et inclusives sur la réforme de la CENI et du système électoral congolais pour éviter à la République démocratique du Congo de revivre les contestations électorales à la fin de chaque cycle, l’examen de la lutte contre la corruption en prenant des dispositions nécessaires pour élucider le dossier de 15 millions USD.

Se réclamant dans l’opposition républicaine, le Mouvement social promet de suivre avec attention l’accomplissement des promesses du Chef de l’Etat pour l’établissement d’un véritable État de droit en RDC.

Par ailleurs, le MS se dit touché par les paroles bienveillantes du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, à Bukavu à son égard et à l’égard de son président.

Le MS note également avec satisfaction les engagements publics du Chef de l’État qui « exprime une volonté manifeste pour améliorer la gouvernance démocratique et les conditions de vie de la population congolaise, notamment, par la volonté de conforter l’opposition dans son rôle constitutionnel de contrepoids du pouvoir, la recherche de la paix et la sécurisation des populations de l’Est de la République Démocratique du Congo « .

En définitive, le parti cher à Pierre Lumbi Okongo réaffirme son appartenance à la plateforme politique ENSEMBLE POUR LE CHANGEMENT sous le leadership de Moïse Katumbi Chapwe et, dans ce cadre, membre de Lamuka.

Clement Muamba

Partagez.

Laisser un commentaire