RDC-Culture : le FIA résiste  sans soutien de l’Etat 

0

Malgré toutes les intempéries, le Festival  International de l’Acteur (FIA) refait surface  avec l’organisation de sa 10ème  édition à Kinshasa.

La tourbière du spectacle vivant fixe rendez-vous avec le public du 4 au 8 décembre 2019,  à l’espace culturel  « Moto na Moto abongisa » dans la commune de Bandalungwa et dans d’autres sites de la capitale de la République démocratique du Congo.

A la fois difficile et rassurante, cette édition tient à sa promesse de maintenir le  cap d’excellence et de poursuivre son engagement d’un festival majeur dans le domaine du  théâtre en Afrique.

« Nous avons introduit des lettres par-ci, par-là,  jusqu’au ministère de la Culture et des Arts pour nous soutenir dans l’organisation. Mais,  aucune réponse nous a été favorable jusque-là », a déclaré Kajou Mutombo, Directeur artistique du FIA.

Qu’à cela tienne, les organisateurs ne baissent pas les bras pour réussir cette rencontre qui a toujours pris le pari de diffuser des spectacles venus de différents coins du monde, notamment de l’Europe, du Canada et des pays d’Afrique.

Évidemment, le FIA reste encore un évènement négligé en RDC malgré  sa notoriété aux niveaux régional et international.

Élargir la programmation des diffusions et des représentations du FIA

Depuis sa création en 1991 jusqu’à nos jours, ce Festival ne bénéficie d’aucun soutien de l’Etat congolais.

Conséquence : il est confronté  à des difficultés énormes en termes d’organisation.  Chose grave ! L’espace culturel  « Moto na moto  abongisa », qui est réputé comme  son sanctuaire, est même menacé de spoliation par les autorités congolaises. Se trouvant dans un abandon total, ce cadre  ne reflète nullement la dimension  d’un festival majeur dans le domaine du théâtre en Afrique.

Toutefois, le FIA aspire toujours à la décentralisation  en élargissant sa  programmation de des diffusions et des représentations.

Cette année, les organisateurs ont pensé utile de disséminer des spectacles dans différents coins de Kinshasa comme à l’espace Aw’art à Bandal, au CIAJ à N’djili, à la Plateforme contemporaine jusqu’à l’Académie des Beaux- Arts afin de permettre aux Kinois et Kinoises de vivre cette 10ème édition du FIA.

Signalons que 100 artistes venus de l’Afrique et de l’Europe sont attendus à cette édition qui a, comme particularité,  la jonction artistique des diffusions simultanées  des spectacles à Kinshasa et à Brazzaville.

Au-delà du spectacle, cette  10ème édition consacre également une part belle au concours sur l’écriture théâtrale avec pour objectif de renforcer la capacité des jeunes acteurs en écriture.

Dix-huit (18)  spectacles sont programmés à travers les différents sites de la ville de Kinshasa.

Les amoureux de la culture  y  sont conviés pour découvrir les  beaux spectacles  des arts vivants (théâtre, danse, conte…).

Les pièces  «Immaculée » et « Dunia » sont  parmi les grandes affiches du  FIA 2019.

Jordache Diala

Partagez.

Laisser un commentaire