RDC: la Cour constitutionnelle invalide plus de 25 députés nationaux

0

La Cour constitutionnelle de la République démocratique du Congo (RDC) a clôturé, tôt dans la matinée du mardi 11 juin 2019 à Kinshasa, ses arrêts sur les élections législatives nationales.

Le verdict final a été défavorable à plus de 25 députés, écartés par cette institution.

Ainsi, après l’invalidation de Jean Goubald et Chérubin Okende, la Haute Cour a réservé le même sort à Daniel Safu, Néron Mbungu et à d’autres. Les deux premiers ont été remplacés respectivement par Doudou Otete et Louis D’Or Balekelayi. La liste étant longue, on peut noter, à travers la République, un bon nombre d’élus nationaux invalidés. C’est le cas, notamment, de
Kibuka remplacé par Mme Ingele à Kanyama, de Kazadi Kabongo qui perd le siège au profit de Ilunga Leu à Kindu. Kachelewa remplace Bukanga, et à Beni Territoire, Baivhura récupère le siège qu’occupait Kasereka Vayikera.
Du côté de Basankusu, Abasaku remplace Ngobe Yoto à Bumba, Egbake est validé en lieu et place de Bedi à Lisala, Maluku Lombo va occuper la place de Basalakani à Businga, Magbau Ruffin remplace Lili Masikini à la Tshopo, Constant Lomata est validé pour remplacer Bilili Lola. À Kungu, Ndengo remplace Akim WANGA
Il est important de souligner que cette liste n’est pas exhaustive.

Au regard de ces arrêts, le regroupement au pouvoir Cap pour le Changement (CACH) n’a rien perdu et n’a pas non plus gagné de sièges.
Seul, le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) de Joseph Kabila a gagné le procès contre tous ses adversaires.
Deux regroupements du FCC ont perdu plus de trois députés. Il s’agit l’AFDC-A du professeur Modeste BAHATI et de l’AABC de Julien PALUKU.

RSI

Partagez.

Laisser un commentaire