RDC-Attaques des ADF à Beni : l’accès civil sur l’axe Mbau-Kamango et la fréquentation de la zone dangereuse de Mayangose interdits par l’armée

0

Les Forces armées de la RD Congo (FARDC) ont frappé d’interdiction, samedi 12 octobre 2019, l’accès de la population sur la route Mbau-Kamango et la fréquentation de la zone dangereuse de Mayangose à Beni, au Nord-Kivu (Est de RD Congo).

Cette mesure a été annoncée par le général de brigade Sylvain Ekenge, commandant second chargé des opérations et renseignements du service de communication de l’armée.

« Le message des Forces armées de la RD Congo consiste à dire à la population que, pour le moment, l’accès Mbau-Kamango n’est sécurisé que pour l’utilisation militaire. Il n’est pas tolérable que les civils puissent l’emprunter sans l’apport d’un militaire. Donc, pour le moment, nous n’acceptons pas que les civils puissent accéder à cet axe et l’utiliser jusqu’à ce que l’autorité politico-administrative donnera l’ordre de le faire ou sur proposition de l’armée. J’en profite pour rappeler à l’ensemble de la population de Beni ville et territoire que l’accès aux sites militaires, installations et campements de l’armée est strictement interdit à tout civil. Donc, tout celui qui va accéder à ces sites militaires, qui sont sur cet axe. sera considéré comme ennemi et sera arrêté », a-t-il prévenu.

Cette décision vise à préserver la vie de la population face à la menace des combattants ougandais des Forces Démocratiques (ADF), actifs dans la région de Beni.

Elle permettra aussi à l’armée de bien mener des opérations contre les ADF, auteurs des massacres chroniques des civils dans la région de Beni.

Fabrice Ngima

Partagez.

Laisser un commentaire