En prison à Kampala : l’artiste Lobeso Pota sollicite le soutien du Gouvernement congolais

0

Lobeso Pota Tigres, ancien animateur de Wenge Musica Maison Mère, est toujours en détention à Kampala pour faux documents d’identité.

C’est depuis le 5 décembre 2019, renseigne-t-on, que l’artiste est en détention par la police de migration ougandaise. Il risque une peine de 12 mois de prison.

À Kinshasa, sa famille biologique sollicite l’implication du gouvernement congolais afin que l’artiste soit extradé dans son pays d’origine.

«Ça fait pratiquement quatre mois que Lobeso Tigre est dans le cachot à Kampala. Son état de santé n’est pas très stable. Nous avons informé notre ambassade en Ouganda pour se saisir de son dossier mais notre démarche ne semble pas être prise au sérieux. Raison pour laquelle, nous demandons aux Ministres de la Culture et des Affaires étrangères de faire quelque chose pour sortir l’artiste congolais dans cette prison », a déclaré un des frères du détenu artiste.

Toutefois, la famille se dit être prête à envoyer même de l’argent au cas où il sera question de payer une quelconque amende avant de le libérer.

Ses proches déplorent que les autorités ougandaises l’aient jeté en prison sans être jugé.

« Nous pensons qu’ils peuvent bien le refouler de leur territoire s’ils sont incapables d’établir un jugement sur son cas. D’ailleurs, c’est la manière la plus simple qu’on fait souvent pour un sans papier dans un pays étranger », soutient sa famille biologique.

Évidemment, d’autres sources concordantes basées en Ouganda confirment que Lobeso Tigre est abandonné à son propre sort.

Face à cette situation, certains Congolais ont même fait appel à Werrason, en sa qualité d’une grande star de la musique africaine de solliciter une mesure de grâce auprès des autorités ougandaises pour sa libération. Mais, en vain.

Car, la vérité est que les relations ne sont plus au beau fixe entre l’animateur et son ex-patron depuis son départ du groupe Wenge Musica Maison Mère.

Lobeso Pota avait été arrêté lorsque la police ougandaise chargée du contrôle à la migration avait découvert qu’il possédait des faux visas avec lesquels il devait se rendre aux États-Unis.

En droit pénal congolais, il s’agit d’une infraction appelée usage de faux dont la peine serait de 6 mois à 5 ans d’emprisonnement.

Donc, un gros risque pour LOBESO, qui, de plus, ne maîtrise pas la langue anglaise pour pouvoir se défendre.

Pour ceux qui ne le savent pas, LOBESO est animateur-chanteur percutant ayant marqué son passage aux côtés de Werrason.

Fin créateur, il a fait bouger les fanatiques au travers ses animations (cris) et danses fétiches telles que « Malewa » et « Kata fumbwa » qui ont contribué énormément, à une certaine époque, au succès du groupe Wenge MMM.

Après avoir claqué la porte de Wenge en 2017, Titre LOBESO a recruté quelques jeunes talents à Kinshasa pour former son propre orchestre.

En qualité de leader de son propre groupe, il a réalisé son premier single « Esa pasi », puis le titre « Elumbe lumbe ».

Jusqu’à son arrestation à Kampala, l’animateur avait un projet discographique en gestation « Faux patron », qu’il travaillait en collaboration avec Polystar Coréen KINTSHANTINA, un autre ancien guitariste rythmique de Wenge.

Jordache Diala

Partagez.

Laisser un commentaire