Les Ne Kongo (ressortissants de la province du Kongo Central en République du Congo) vivant en Afrique du Sud regroupés au sein de mouvement associatif NSALASAMI (entraide) se sont retrouvés en famille au mois de décembre 2016 à Pretoria, pour clôturer en l’année civile.

Cette rencontre a été aussi une assemblée générale élective qui a reconduit l’ancienne équipe dirigeante conduite par Mbuta Felix NDUNDU MBONO pour un nouveau mandat de 3 ans. La nouvelle équipe composée de neuf membres dont quatre femmes et cinq hommes devront traduire dans les faits les objectifs poursuivis par ce regroupement associatif.

S’adressant aux membres de NSALASAMI présents a cette rencontre, le Président Felix NDUNDU MBONO sur la tradition Kongo, ces vu et coutumes transmis depuis des générations en générations auxquels le mukongo accorde une valeur inestimable.

Pour Felix Ndundu, ‘’ la traduction est une accumulation plus ou moins leucose dont l’étude attentive permet d’’extraire des enseignements utiles pour aller loin’’. La tradition s’enrichit de nos nouvelles et n’est pas limité dira  encore Felix Ndundu. Il œuvre, poursuivra-t-il, que nous passions àcôté de l’essentiel du message proprement dit, nous nous focalisons plus sur le message alors que l message dont il  est porteur remet un caractère impersonnel et intemporel. ‘’C’est  la consigne historique qui est la colonne vertébrale de notre prise de conscience. Une fois l’âme collective vivifiée à la source, elle procure à l’être l’énergie et le pouvoir nécessaire pour transcender sa propre crise afin de renaitre à nouveau. La seule Facon de nous connaitre nous-même et de bien connaitre nos origines dira encore Felix Ndundu.

Poursuivant son adresse a l’intention des membres présents, le Président Felix Ndundu a fait remarquer ‘’nous souffrons d’une confusion à laquelle nous sommes tous confrontées en ce qui concerne la découverte de notre identité (…) Et il semble que la plupart de membre de la race humaine souffre d’une crise identitaire et cette épidémie gangrène la majorité de nos chefs aujourd’hui. Voilà pourquoi l’existence de Nsalasani devient la clé de notre passion pour pallier à cette affection. Nsalasani pour Felix Ndundu c’est un éclat du Kongo en Afrique du Sud.

Beaucoup  d’entre nous sur cette terre ignorent leurs origines et ne se posent pas la question de savoir qui ils sont. Ils préfèrent ne pas répondreà cette question. Elle frustre, semble-t-il, dira Felix Ndundu. Car la société dite moderne et l’acculturation ne leur permettent pas d’être eux- mêmes. Lemonde d’aujourd’hui veut faire d’eux ce qu’il veut qu’ils soient c’est-à-dire des citoyens du monde. Ce que refuse Felix Ndundu pour  qui Nsalasani doit être le porteur de la RDCongo dans la province du Kongo au sud-ouest  de la RDCongo dans la province du Kongo Central.

Nsalasani met donc en exergue, loin de la terre ancestrale nourricière les valeurs du Ne KONGO qui croit en elle, à son identité et à ses richesses.

La culture d’un peuple est donc l’âme de ce peuple dont la langue est le véhicule par excellence. Pour Felix Ndundu, loin du pays, le défi majeur de Nsalasani est de faire du Kongo Central une province qui compte sur l’échiquier national.

Mwana KONGO

Partagez.

Laisser un commentaire