Musique : Olivier Sangi Lutondo vante « Lutumba Simaro, musicien et poète »

0

La République Démocratique du Congo a perdu, le 30 mars 2019, une icône de la musique congolaise, en la personne de Lutumba Simaro.

« Lutumba Simaro a défendu les valeurs éthiques et morales de la culture congolaise dans le monde à travers ses chansons ». De son vivant, Lutumba a été qualifié comme étant un +poète+, surtout à cause des paroles de sagesse et éducative qu’il chantait », a soutenu Olivier Sangi Lutondo, poète de la paix et griot de la parole africaine.
Dans un entretien à Afrique Infos Magasine, il a donné son avis sur la qualification de « poète» collée à Lutumba, de son vivant.

À ce propos, il y a quatre ans, des penseurs du Congo-Brazzaville et du Congo-Kinshasa, sous la direction de Mfumu et Herman Bangui Bayo, avaient écrit un livre special de rectro intitulé « Lutumba Simaro: itinéraire et univers musical».
Dans cet ouvrage, Olivier Sangi a écrit sur «Lutumba Simaro musicien et poète».
Pour lui, « Lutumba est un musicien de façon dominante et poète de façon récessive ».

Lutumba a choisi l’art de la musique pour marquer la mémoire culturelle de son peuple et de son époque.
Olivier Sangi souligne qu' »en Afrique, depuis l’aube des temps, la musique et la poésie sont des soeurs jumelles qui accompagnent la vie, de la naissance à la mort, mieux à la renaissance dans l’au-delà en passant par toutes les autres étapes de la croissance et de la maturité humaines ».

« la musique et la poésie sont deux formes d’arts non seulement complémentaires mais aussi et surtout essentiellement liées à ce que nous pourrons appeler rythme mélodieux», a souligné Olivier Sangi.

Lutumba Simaro a été qualifié « poète» parce qu’il a beaucoup puisé dans la poésie orale africaine. Il tirait des paroles dans les proverbes et contes de la tradition africaine en général et Bantu en particulier. C’est cette sagesse qui a fait dire aux gens qu’il était poète.

«Mais, une chose est vraie. Lutumba n’était pas poète au sens classique mais, il était poète populaire parce qu’il a puisé, dans la tradition, certaines paroles de sagesse. Car, selon les règles littéraires, est poète celui qui a fait une oeuvre de poésie», a- t-il clarifié.

Il a explicité que « la façon dont Lutumba présentait sa musique était comme un poète parce que les poètes et les musiciens ont un trait commun; la poésie est comme le pôle solaire et la musique comme le pôle linéaire ».

Integration des oeuvres de Lutumba dans l’enseignement

Il y a un vieux dicton qui dit que « l’artiste ne meurt jamais car il vit à travers ses oeuvres».
Alors, pour pérenniser les oeuvres de Lutumba, Olivier Sangi pense qu’il faudra que les autorités compétentes puissent prendre les poèmes de Lutumba écritent en lingala et les mettre dans l’enseignement afin que les enfants, qui voudront faire de la langue lingala comme langue poétique, puissent s’en servir.

Par ailleurs, toutes les oeuvres de Lutumba sont tournées autour des valeurs morales et éthiques afin d’améliorer la société.
Pour ce faire, toutes ces valeurs doivent être mises sous forme d’écrits afin de permettre à la jeunesse de se servir de l’histoire de ce grand homme qui a porté très haut l’étendard de la culture congolaise.

«Aujourd’hui, nous devons chercher par quel moyen transmettre les valeurs morales et éthiques à notre peuple. Les oeuvres d’art d’un artiste peuvent apporter beaucoup dans la conscientisation d’un peuple», a t-il conclu.

Princesse Iso Bomba

Partagez.

Laisser un commentaire