Musique-Afrique : le Kenya lève l’embargo contre Koffi Olomidé

0

Enfin, Koffi Olomidé foule le sol kenyan sans être inquiété par les autorités kenyanes.

Du 8 au 11 mars 2020, le chanteur de la rumba congolaise a séjourné à Nairobi pour signer quelques contrats de productions scéniques avec un conglomérat d’hommes d’affaires kenyans.

Avant de regagner Kinshasa, le patron de Quartier Latin a tenu une conférence de presse où il a remercié le gouvernement kenyan pour l’avoir amnistié 4 ans après son agression contre une de ses danseuses à l’aéroport de Nairobi en 2016.

Évidemment, rappelle-t-on, le sale geste de l’artiste congolais a suscité de l’indignation et a choqué plusieurs personnes qui ont appelé au boycott de sa présence au Kenya.

Il fallait quelques jours après pour que la star de la musique congolaise revienne à la raison et, ensuite, présente ses excuses pour cet acte de violence contre la femme.

Au Kenya, plusieurs mécènes et promoteurs des spectacles se sont battus bec et ongle pour solliciter une mesure de grâce pour Koffi auprès des autorités kenyanes afin que le musicien congolais puisse reprendre ses prestations scéniques au pays.

Désormais, l’artiste sera de nouveau présent et va bientôt reprendre avec la scène kenyane où il est annoncé pour plusieurs dates de concerts à partir du mois d’avril 2020.

Après la signature des contrats, la star de la musique congolaise a visité l’espace ‘‘Carnivore’’ de Nairobi, un des lieux publics où il va donner sa toute première prestation scénique pour marquer son retour historique au Kenya.

Son séjour, renseigne-t-on, a été hybride. C’est-à-dire, à la fois merveilleux mais aussi timide pour l’artiste d’autant plus qu’il ignorait surtout son sort une fois atterri au Kenya.

Et cela, malgré toutes les assurances qui lui ont été garanties par les promoteurs de spectacles à Nairobi.
Comme la prouve une image prise dans l’avion, le patron de Quartier Latin était très sceptique. Car, il ne croyait pas que les autorités kenyanes allaient l’accepter encore sur leur territoire.

A la grande surprise, quelques mélomanes de cette partie du continent ont manifesté un accueil clément à son égard.

Que peut-on à attendre de Koffi à Nairobi ?

‘‘Après 4 ans de chemin de la croix, nous venons de casser la barrière des controverses. Je suis arrivé à Nairobi pour arrêter les dates et surtout confirmer ce que j’appelle le show du siècle…Nous allons fêter le retour du King de l’Afrique au Kenya. Kenya est chez moi’’, a déclaré l’auteur du tube ‘‘Selfie’’ à la presse kenyane.

Koffi est déterminé de frapper fort pour marquer son grand retour dans ce pays d’Afrique qui l’avait vomi et expulsé par la police kenyane en 2016 pour avoir donné un violent coup de pied à l’une de ses danseuses à l’aéroport de Nairobi.

Largement relayée par les réseaux sociaux, la vidéo de la scène a provoqué une vague de condamnations par les structures internationales de défense des droits de la femme en Afrique.

Vue surtout la gravité de violence contre la femme, le gouvernement kenyan avait interdit, en 2016, à Mopao Mokonzi de mettre ses pieds sur son territoire. Surtout, il a imposé un embargo contre Koffi Olomide de livrer toutes productions scéniques à Kenya.

A Kinshasa, le patron de Quartier Latin avait été également interpellé en exécution d’un mandat du Procureur général qui l’interrogeait sur le même dossier quelques jours après son expulsion.

À 64 ans d’âge, renseigne-t-on, le chanteur congolais prépare, par ailleurs, la sortie prochaine de sa nouvelle aubade musicale intitulée « Légende » dans laquelle il a réalisé plusieurs featuring avec d’autres stars du continent.

Jordache DIALA

+243 81 285 39 20

Partagez.

Laisser un commentaire