Musique : les 4 ans de la mort de Papa Wemba dans la méditation

0

Papa Wemba, le célébrissime chanteur congolais, mort le 24 avril 2016, totalise 4 ans sous terre.

Pour cette quatrième année, la messe d’action de grâce et les festivités marquant cette date passeront dans la méditation des suites de la maladie à Coronavirus.

Le monde congolais de la musique est pourtant habitué, en cette date, à rendre un vibrant hommage au roi de l’Afro pop à travers un grand événement organisé par les proches du chanteur sur l’ex-couloir Madiakoko, rebaptisé avenue Shungu Wembadio, au quartier Matonge, dans la commune de Kalamu à Kinshasa.

En 47 ans de règne , Papa Wemba dit Enkumani, grand Mayas, le Nkuruyaka, Foridol, Mzee fula ngenge, le vieux Mangrokoto est resté égal à lui-même en se produisant sur les cinq continents de la planète, récoltant un succès fou avec ses lieutenants au sein de son groupe Viva la Musica.

Formateur des idoles

Plusieurs chanteurs et musiciens congolais sont passés sous les aisselles de Papa Wemba, à l’instar de Koffi Olomide, King Kester Emeneya, Maray Maray, Reddy Amisi , Stino Mubi, Gloria Tukadio, Djuna Djanana , Espérant Djenga K, Awilo Longomba et plusieurs autres étoiles de la musique congolaise qui ont fait la pluie et le beau temps.

Tous ont eu un profond respect à l’égard de celui qu’ils considéraient comme Papa.

C’est sur les planches du Femua que le roi de la rumba congolaise s’est effondré devant son public, après avoir fredonné quatre chansons au grand plaisir du public.

Vieux Bokul est donc mort sur le podium, arme à la main, tel un soldat au front à la manière de Molière et de la chanteuse Miriam Makeba.

Il est parti pour le pays des songes, suscitant une immense émotion en RDC, son cher pays.

Dimanche 24 avril 2020, tout un continent est pris de court.

Quid du monument

Après son enterrement, l’État congolais, à travers André Kimbuta, alors gouverneur de la ville de Kinshasa, avait crié sur tous les toits qu' »une statut sera érigée en plein centre du quartier Matonge en mémoire de Bokul ».

C’était à la grande satisfaction de ses nombreux mélomanes qui sont restés dans la déception totale, quatre ans plus tard, car rien n’a été fait à cet effet.

Selon un des proches de Papa Wemba, leur idole mérite un monument puisqu’il a défendu valablement le drapeau congolais sous d’autres cieux et avec brio.

Pathou Kinzala Nkuka
Partagez.

Laisser un commentaire