Monde : l’Agence spatiale européenne prépare le lancement d’un satellite qui va inspecter le soleil

0

La mystérieuse et plus grande étoile de l’univers nommée «soleil» sera bientôt sous surveillance des scientifiques qui ont pris du temps et d’impatience à découvrir ce que mijote ce grand engin. 

D’ici le 31 octobre 2019, l’Agence spatiale européenne, connue sous l’appellation de «ESA», va transférer la sonde pour Cap Canaveral (Floride), en prévision de son lancement officiel.

La mission nommée «solar orbite» de l’ESA a passé ses tests en Allemagne et sera lancée en février 2020.
Actuellement, la sonde «Solar Orbiter» reste l’unique et l’actuel émissaire des humains pour inspecter la plus grande étoile de l’univers et sera en mesure de répondre à certaines de plus grandes questions des scientifiques concernant notre étoile.
«Ses données nous aideront à mieux protéger notre planète des défis mondiaux de la météorologie spatiale » , a déclaré Günther Hasinger, directeur scientifique de l’ESA.

Cette sonde spatiale spirale «Solar Orbiter» sera propulsée en orbite par une fusée Atlas V 411 de la NASA (National Aeronautics and Space Administration).
Elle suivra une orbite elliptique la ramenant à environ 42 millions de kilomètres de distance du soleil, à peu près au même niveau que la planète Mercure. Les instruments feront face au Soleil et vont devoir supporter des températures supérieures à 500 °C (-180 °C la nuit). C’est environ 13 fois plus chaud que les températures subies par les satellites en orbite autour de la Terre.

Cette mission sera, par ailleurs, la première à nous offrir les images des régions polaires de notre étoile. Elle complétera également le travail effectué depuis quelques mois déjà par la sonde américaine Solar Parker de la NASA, qui devrait approcher le Soleil dans quelques années, à seulement 3,8 millions de km de sa surface.

Joël Kininga KJ

Partagez.

Laisser un commentaire