Minerais de la RDC : la coalition Tous pour la RDC indexe les rapports de Global Witness !

0

« Pour qui travaille réellement Global Witness ? », s’interroge la Coalition ‘’Tous pour la RDC’’ qui vient de rendre public une analyse de 56 pages, faites par des Organisations de la Société civile congolaise. Tenez !

Ce mercredi 23 septembre 2020, devant un parterre des journalistes, Ernest Mpararo, Secrétaire Exécutif de la Ligue Congolaise de Lutte contre la Corruption (LICOCO) et membre actif de ladite structure qui regroupe près de 40 ONG disséminées en RDC, a crevé l’abcès concernant les publications britannique Global Witness qui, selon lui, cette ONG internationale travaille pour les intérêts des multinationales.

En effet, des Organisations et certains activistes aujourd’hui membres de la ‘’Coalition Tous pour la RDC’’ suivent depuis plusieurs années (2004) les publications de l’ONG Britannique Global Witness financées par le gouvernement britannique à travers DFID, sur la République démocratique du Congo.

« La Coalition ‘’Tous Pour la RD Congo’’ constate que depuis lors elle a publié plus de douze rapports sur la République Démocratique du Congo qui se focalisent toujours de la même manière orientée sur le secteur des ressources naturelles, et tout particulièrement sur le secteur minier et la Gecamines », renseigne d’entrée Ernest Mpararo.

Et ce, avant de renchérir : ‘’La Coalition Tous pour la République démocratique du Congo constate que les analystes faites par les ONG Global Witness dans les rapports lus sont basés sur des faits historiques non prouvés, sur des données biaisées, sur des informations obtenues des sources le plus souvent anonymes ou acquises à leur cause et non disposées à un débat contradictoires ».

D’après les observations de la Coalition Tous pour la RDC, Global Witness utilise malignement les termes ‘’Corruption des élites congolaises pour distraire l’opinion publique internationale et éluder les inégalités et déséquilibres du secteur minier congolais, entretenues par des lobbies internationaux à travers leurs multinationales qui sont la vraie cause du manque des ressources financières de l’Etat nécessaires à sa lutte contre la pauvreté.

Ainsi, selon Ernest Mpararo, la faible mobilisation des recettes dans le secteur minier n’est rien d’autre que la mauvaise négociation des contrats miniers, contrats négociés à vil prix.

Aussi, il pense que Global Witness met des questions importantes de côté, d’où en publiant ce rapport, la Coalition Tous pour la RDC veut susciter un débat rationnel et objectif autour des questions importantes dont celle de la négociation des contrats miniers afin de relever les entreprises congolaises au bord de la faillite.

JP Mfumu Mpetelo

Partagez.

Laisser un commentaire