Médias : une enquête ouverte sur l’agression du journaliste Naty Lokole à Paris

0

Reporters Sans Frontières (RSF) International condamne avec véhémence l’attaque contre le journaliste congolais Naty Lokole Shulungu à Paris, en France.

‘‘Alors qu’il se rendait au concert du chanteur Fally IPUPA en la salle Acor Hôtel Arena, ex- Bercy, le vendredi le 28 février 2020 à Paris, le chroniqueur de musique Naty Lokole a été roué de coups et dit avoir été aspergé d’urine’’, dénonce RSF sur son compte twitter officiel.

Basée en France, cette organisation internationale de défense de la liberté de la presse dans le monde condamne ces violences.

Leurs auteurs doivent être identifiés et sanctionnés.

Arnaud Froger, responsable RSF/Afrique soutient la piste d’une enquête par les autorités parisiennes pour apporter la lumière sur cette agression dont le journaliste congolais a été victime en France.

«Il y a une enquête en cours suite aux nombreux incidents qui ont eu lieu à cette occasion», indique-t-il.

Toutefois, RSF, qui est en contact avec la victime, regrette cet acte ignoble et entreprend déjà les démarches afin d’apporter de l’aide au journaliste.

Naty Likole fait partie des journalistes venus de Kinshasa pour faire le reportage du concert évènement de la star congolaise Fally IPUPA, le 28 février 2020 dans la mythique salle parisienne.

Comme le montrent certaines images sur la toile, le journaliste de Digital Congo TV a été tabassé comme un animal par un groupe personnes appelées ‘‘combattants’’ (opposants au régime de Kinshasa) sur les rues de Paris à quelques heures du début du spectacle du chanteur congolais.

Conséquence, renseigne-t-on, Naty Lokole a perdu quelques biens de valeur (téléphones, argent, …) et a connu des chocs physiques et mentaux.

Prés de 20 ans de carrière professionnelle dans la presse, il est un des présentateurs vedettes de la chaîne de télévision «Digital Congo » à Kinshasa, un média proche de l’ex-président congolais Joseph KABILA.

Depuis plus de 5 ans, Naty Lokole anime avec brio une émission de chronique culturelle et variété musicale appelée « Sektion Musik » où il reçoit, tous les dimanches, de grandes figures emblématiques ainsi que des jeunes talents de la scène congolaise.

Ce journaliste est également initiateur du concept « Zéro Betiz » qui vise le changement de mentalité dans la société congolaise où les réseaux sociaux sont utilisés souvent pour passer des messages d’anti-valeurs.

Jordache DIALA

Partagez.

Laisser un commentaire