Luanda-UNSAC : Marie Tumba Nzeza appelle à la synergie des forces de défense et de sécurité contre le terrorisme des ADF

0

En séjour à Luanda, capitale de l’Angola, la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, a lancé un appel à la synergie des forces contre le terrorisme des ADF.

Dirigeant la première partie des travaux de la 49ème réunion ministérielle de l’UNSAC, elle a passé ce message relayant le voeu du président de la République.
Vendredi 29 novembre 2019, elle a passé le relais à son homologue Manuel Domingos Augusto de l’Angola, qui occupera ce poste de président jusqu’à la 50e session de l’UNSAC prévue durant le premier semestre 2020.

Rappelant à ses pairs de l’Afrique centrale que la République Démocratique du Congo vit avec neuf États voisins qui l’entourent, avec des populations identiques de part et d’autre de ses frontières héritées de la colonisation, Marie Tumba Nzeza a souligné que les violences armées qui touchent les unes touchent également les autres.
« Il nous faut donc relever nos défis ensemble, mutualiser nos forces de défense et de sécurité pour arrêter le terrorisme qui endeuille nos populations », a-t-elle préconisé

Elle a ajouté que, dès son avènement à la tête de la RDC, le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait pris l’engagement d’imprimer une dynamique nouvelle aux relations bilatérales avec ses voisins et tous les autres États de la sous-région de l’Afrique Centrale.

 » C’est ainsi que, par ses visites dans les États de l’Afrique Centrale et par ses rencontres avec presque tous ses homologues, Le Président de la République de mon pays s’est engagé dans une courageuse diplomatie de développement qui exige la paix, le rapprochement et la restauration de la confiance mutuelle afin de privilégier ce qui nous unit », a-t-elle souligné.

En dépit des tueries à répétition des populations civiles par des groupes terroristes à Beni et à Oicha dans l’Est de la République Démocratique du Congo, la ministre des Affaires étrangères a déclaré que « la détermination du Chef de l’État reste toujours forte pour éradiquer ensemble le fléau du terrorisme dans nos Etats ».
« La République Démocratique du Congo est vivement préoccupée par les filières du terrorisme international qui, au travers des ADF, commettent des massacres sur son territoire », a-t-elle conclu.

Daniel Ngoie

Partagez.

Laisser un commentaire