Kinteke Parade »: la RDC organise son premier carnaval multiculturel

0

‘‘KINTEKE PARADE’’ est un événement de grande envergure qui va bouleverser les données dans le secteur culturel en République Démocratique du Congo. Ce projet a été présenté, jeudi 5 mars 2020, au cours d’une conférence de presse au Musée national d’Art contemporain, à la place Échangeur, à Kinshasa.

Pour Joël Kenda, Kinteke, qui signifie ‘‘Kinshasa en fête’’, est un carnaval culturel pluridisciplinaire auquel plusieurs artistes congolais et étrangers participeront pour promouvoir leurs talents et valoriser les cultures dans un format très spécifique.

Danseurs, musique folklorique, percussions, fanfares, costumiers, artisans et cyclistes sont tous attendus à ce grand évènement surréaliste, typiquement kinois qui aura lieu pour la première dans l’histoire de la République démocratique du Congo.

«L’idéal est de mettre sur la rue cette diversité culturelle congolaise qui, autrefois, était enfermée dans des salles, kermesses… Nous voulons inculquer notre culture à la jeunesse congolaise afin qu’elle s’en approprie et la pérennise. Notre but est d’offrir désormais à la nation un événement créatif et participatif susceptible de réconcilier la population avec son identité culturelle et sociale », a expliqué l’initiateur du projet Kinteke Parade.

Ce festival aura lieu du 27 au 30 juin 2020 dans la capitale congolaise. Il va se dérouler en quatre quinaudes qui seront accueillis dans les quatre districts de la mégapole (Tshangu, Mont Amba, Lukunga et Lukunga).

Des artistes, toutes disciplines confondues, vont déambuler avec les créations artistiques rocambolesques, dans les rues et sur les boulevards de Kinshasa à l’image du légendaire Carnaval de Rio, au Brésil.

Le coup d’envoi officiel sera lancé au cours d’un carnaval qui partira de la 1ère Rue dans la commune de Limete pour chuter à la Place Échangeur, respectant la trajectoire verticale du cortège sur le Boulevard Lumumba, à Kinshasa.

« Ce carnaval permettra à la culture congolaise de parader jusqu’à la place Échangeur. Pendant quatre jours, cet espace sera transformé en un véritable carrefour multiculturel dont la population en est le premier bénéficiaire. Un peuple sans culture est un peuple sans avenir», dixit Joël KENDA.

La première édition de Kinteke rime avec la célébration du 60ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance.

Le professeur Mwambayi est retenu directeur artistique de KINTEKE PARADE.

Avec toute son expertise avérée en la matière, ce génie de l’art et de la culture en RDC aura la charge de coordonner tous les spectacles des groupes traditionnels –folkloriques, les zinnodes par district et les scénographies du festival dans son ensemble.

‘‘Article 15 : débrouillez-vous’’ est le thème retenu par les organisateurs pour donner la quintessence à cet événement. Cette thématique vise à la formation des éco-citoyens congolais pour l’amélioration de l’environnement par les arts et la culture.

Au-delà de la partie exhibition spectaculaire, le projet réserve une part belle à la formation. Déjà, une dizaine de Congolais se retrouvent en Belgique pour apprendre la gestion du métier de parades et de carnaval.

D’autre part, 15 chorégraphes belges de Zinneke Parade sont également attendus à Kinshasa, en marge de cet évènement pour former les Congolais afin de renforcer leur niveau de capacité.

Créée en 2000 à Bruxelles, rappelle-t-on, Zinneke Parade, qui rassemble lors de chaque édition environ 2500 paradeurs, est partenaire officiel de KINTEKE PARADE à Kinshasa.

Cette grande messe festive culturelle sera organisée sous le Haut patronage du Président de la République.

Jordache Diala

Partagez.

Laisser un commentaire