Kinshasa : la Fondation Widal s’investit dans la création des coopératives

0

Près de 3000 personnes dans les quatre districts (Tshangu, Mont Amba, Funa, Lukunga) de la ville de Kinshasa bénéficieront de ce projet des coopératives initié par la Fondation Widal qui vise le développement et la lutte contre le chômage et la pauvreté en République Démocratique du Congo.

Car, l’idéal est d’avoir un véritable classe moyenne avec des opérateurs économiques évoluant dans le domaine de Petites et moyennes entreprises (PME).

Ainsi, le orésident de Widal Fondation, Guy LOANDO MBOYO et Thierry TAEYMANS, Directeur général de Rawbank, ont procédé, le week-end dernier, à la cérémonie de la finalisation du partenariat et de l’ouverture effective des comptes bancaires au profit de ces sociétés coopératives à la banque.

Pour le responsable de Widal Fondation, le but de cette volonté générale est de mettre en place une classe moyenne en RDC où le taux de chômage est très élevé.

Il s’agit de coopératives qui permettront aux membres de la Fondation Widal de bénéficier d’un moyen financier de la Rawbank selon leur projet et leur capacité.
« Il est temps de créer une classe moyenne dans notre pays. La création des coopératives est aussi un moyen par excellence pour avoir des classes moyennes…», a soutenu l’honorable Guy LOANDO.

Les bénéficiaires auront l’accompagnement de la banque sous l’encadrement de la Fondation Widal.

Cet encadrement, renseigne-t-on, sera matérialisé par une formation rigoureuse qui sera donnée par les experts de la Rawbank.

Comment tenir une comptabilité, utiliser l’argent, épargner et investir afin d’assurer une bonne gestion dans les affaires ?
Ces modules seront dispensés aux femmes et hommes de Widal Fondation en vue de renforcer leur capacité pour une bonne autonomie et croissance dans les affaires.

Cependant, la Fondation Widal, qui vise à résorber le chômage, va se déployer de manière pragmatique avec son partenaire pour assurer un meilleur accompagnement chiffré sur leurs besoins en termes de financement.

«Nous allons les efforcer avec Rawbank jusqu’à avoir des résultats concrets, en créant une véritable classe moyenne à travers des opérateurs économiques dynamiques qui vont participer à la vie économique de ce pays. Notre souci est de créer une classe moyenne avec des femmes et hommes d’affaires qui vont élargir l’assiette fiscale en RDC. Si la DGI avait 100 assujettis, par exemple, à Mont Ngafula, grâce la Fondation Widal, elle va atteindre plus de 150 assujettis», a rassuré le président de la Fondation Widal.

Ce projet des coopératives fait suite au recensement organisé, au mois de mai 2019, par la Fondation Widal pour identifier ses membres effectifs en vue de bénéficier de formations sur l’entreprenariat et d’autres encadrements dans le cadre de sa lutte contre la pauvreté.

Certains avaient opté de faire des formations à l’INPP et d’autres ont choisi de faire les commerces (Business) afin d’assurer leur auto-prise en charge dans la société et. pour investir dans le domaine de l’entreprenariat et des PME.

Jordache Diala

Partagez.

Laisser un commentaire