Kinshasa : le CAC confirme la mort du comédien Mundueri

1

Pendant que le pays s’apprête à rendre des hommages solennels au pionnier combattant de la démocratie en RDC, le Sphinx Etienne TSHISEKEDI, c’est l’artiste comédien MUNDUERI VANTARD qui s’en va. Il a rendu l’âme, jeudi 30 mai 2019, à la Clinique Ngaliema, à Kinshasa, à la suite d’une courte maladie, annonce le Secrétariat Général du Collectif des Artistes et Culturels, (C.A.C).

Une information confirmée par la famille biologique de l’illustre disparu qui indique que MUNDUEDI a été victime d’une crise de l’AVC, il y a trois semaines.

Après quatre jours passés en coma, l’artiste a développé rapidement la pathologie qui ne donnait plus espoir aux yeux des observateurs, malgré les moyens financiers mis à sa disposition pour des soins appropriés.

Comme un coup de tonnerre, sa disparition a mis en émoi les fanatiques et toute les ressortissants de la commune de N’djili à Kinshasa où il était natif. Sa disparition est encore une grande perte pour la grande communauté artistique et e monde culturel congolais.

De son vrai nom Roger VIKA MUNDUERI, il était compté parmi les talentueux artistes comédiens et cinéastes de renom en République Démocratique du Congo. Mundueri a marqué son temps à travers ses créations et ses mises en scène rocambolesque. Artiste de caractère, il est à la fois metteur en scène et auteur des plusieurs pièces à succès qui ont contribué à l’éclosion et la modernité dans l’histoire de la série télévisée congolaise et du théâtre populaire à Kinshasa. Président de la Troupe Théâtrale Lisanga pe Boyokani « Lis Boy Fondation » avec LADY ESOBE, EYOMA Vieux Gaou, Roger VIKA a connu ses premiers succès dans l’art dramatique aux débuts années 90 dans le groupe Nouvelle Loyenge de Mangwawu Me Pay après la scission avec Ngadia Ngadios.

Rappelons que MUNDUERI était membre sympathisant du Collectif des Artistes du Culturel, qui est une plateforme (Asbl) apolitique, réunissant en son sein les artistes des différentes disciplines et corporations artistiques, ainsi que des opérateurs, mécènes, animateurs, professionnels, journalistes et managers culturels. Son objectif principal est de rendre viable le secteur de la culture au profit de ses acteurs et aussi faire de la culture un véritable moteur de développement socio-économique en RDC.

JORDACHE DIALA

Partagez.

Un commentaire

Reply To sérgio lucoto joão Cancel Reply