Kasaï Oriental : la situation épidémiologique de choléra reste préoccupante

0

La situation épidémiologique de choléra reste préoccupante au Kasaï Oriental (centre de RD Congo) puisque cette épidémie risque de devenir endémique dans la province. 

Pour se rendre compte de la situation sur terrain, le ministre provincial de la Santé, Docteur Martin Nkonu Katambwa, a fait une descente, lundi 16 septembre 2019, à l’Hôpital général de référence de la Muya, l’unique centre de traitement de cette maladie dans la ville de Mbuji-Mayi et ses environs.
Sur place, il a présidé une séance de travail avec les responsables de la zone de santé, ceux de l’hôpital ainsi que le personnel soignant de cette structure médicale.

Le ministre provincial de la Santé au Kasaï Oriental a indiqué que près de 639 cas sont déjà enregistrés dans la province, dont 5% de décès.

«En ce moment ici, le centre de la Muya est le seul qui reçoit les malades pour la ville de Mbuji-Mayi et les environs. J’ai parlé avec le Médecin Chef de zone. À l’heure actuelle, ils reçoivent en moyenne dix malades par jour. Nous avons pour l’hôpital de la Muya environ 424 cas. Pour toute la province, nous avons à peu près 639 cas de choléra, qui ont été enregistrés. Le taux de décès est d’environ 5%; et 95% des cas ont été guéris et ramenés à la maison », a précisé Dr Martin Nkonu Katambwa.

Pour stopper net cette épidémie dans toute la province Est-kasaïenne, il invite la population à la responsabilité et à l’observance des règles d’hygiène

Concernant la rumeur faisant état de la résurgence du choléra dans le territoire de Katanda, le docteur Nkonu Katambwa rejette ce « faux bruit ». Il affirme que  » tout cas de diarrhée et vomissements n’est pas nécessairement un signe de choléra ».

Roger Stéphane Ilunga

Partagez.

Laisser un commentaire