Kasaï Oriental: l’association « le Peuple d’abord » exige la levée des immunités parlementaires du député national Charles Nawej

0

Des jeunes Est-kasaïens, réunis au sein de l’association « le Peuple d’abord », condamnent, avec la dernière énergie, les propos outrageux tenus à l’endroit du président de la République par un député du FCC lors de la plénière du vendredi 7 juin 2019 à l’Assemblée nationale.

Dans une déclaration faite mercredi 12 juin par leur président Denis Mutombo Mutoka, ces jeunes exigent la levée des immunités parlementaires du député Charles Nawej, auteur de ces propos déplacés, afin qu’il soit traduit en justice pour « outrage au Chef de l’État. » Au Ministère public, ils demandent de se saisir de ce dossier le plus rapidement possible en respectant la procédure en la matière.
Ils en appellent aussi à la démission du Bureau définitif de la Chambre basse du parlement congolais.
Enfin, ces jeunes déclarent ne plus vouloir du mariage FCC-CACH qu’ils qualifient de « contre nature », disant que « le FCC n’a aucune leçon de démocratie à donner à qui que ce soit, après avoir plongé le pays dans le chaos total pendant les 18 ans de son Autorité morale, Joseph Kabila ».

RSI

Partagez.

Laisser un commentaire