Kasaï Oriental : faute de bon entretien, stade Kashala Bonzola ne peut pas abriter les matchs nationaux

0

Le stade Kashala Bonzola de Mbuji-Mayi se dégrade au fil des jours à cause du mauvais entretien. Ce bijou sportif, inauguré le 8 avril 2018 dans le chef-lieu du Kasaï Oriental, commence à présenter un état piteux, autant sur l’aire de jeu que dans les tribunes. 

À titre d’exemple, sur l’aire de jeu, le rond central se détache petit à petit de la couche d’implantation de la pelouse. C’est ce qu’on a observé au cours du match du championnat local opposant l’Olympique de Mbuji-Mayi à l’US Kasaï lundi 10 février 2020, obligeant l’arbitre central à arrêter le jeu pour rattacher la partie détachée.
La même situation s’est produite au cours de la rencontre Sanga Balende vs Groupe Bazano (0-1) comptant pour le championnat national, dimanche 9 février 2020.
Lorsqu’il pleut abondamment, les eaux stagnent sur le gazon synthétique et empêchent la circulation du ballon.
Pendant ce temps, la toiture bouge énormément en cas de vent violent, les tôles des tribunes d’honneur suintent aussi au point que l’eau qui tombe abîme les sièges.

Si le gouvernement provincial ne songe pas à bien entretenir ce seul stade de l’État au Kasaï Oriental, à l’allure où vont les choses, cette infrastructure moderne risque de n’exister que de nom.
D’ailleurs, d’après Eugène Kabongo Ngoyi, l’un des vice-présidents de la commission de gestion de la Linafoot interrogé à ce propos, « il est nécessaire que le gouvernement provincial agisse urgemment, sinon la Linafoot risque de délocaliser les matchs des clubs de Mbuji-Mayi ».

Roger Stéphane Ilunga

Partagez.

Laisser un commentaire