Kasai Central : le directeur de la prison centrale de Dibaya déplore les conditions inhumaines des détenus

0

Les détenus de la prison centrale de Dibaya au territoire qui porte le même nom au Kasaï Central sont privés de nourriture, de soins de santé par le manque aussi des médicaments et d’eau potable.

C’est ce qu’a confirmé le directeur de cette maison de rééducation qui reconnaît cette situation mais l’attribue au manque d’assistance de l’État congolais.
Emmanuel Kasonga demande aux gouvernements provincial et national de voler à la rescousse de cette maison carcérale en améliorant les conditions de vie des détenus.

 » Nous demandons aux gouvernements provincial et national de nous venir en aide. La prison de Dibaya n’est pas en mesure de nourrir les détenus « , a indiqué Emmanuel Kasonga

La même situation est déplorée par l’ONG enfant Avenir (ENAV ). Selon son coordonnateur, les détenus n’ont pas accès à la nourriture, à l’eau potable et aux soins de santé. Une situation que Pierre Bibombe qualifie de violation pure et simple de la loi.

“Les conditions de détention ici violent la dignité humaine que tout Congolais devrait être bénéficiaire, quelles que soient les circonstances dans lesquelles on se retrouve. Cela oblige l’intervention du gouvernement centrale pour qu’une solution urgente soit trouvée ”, plaide-t-il.

Construite en 1942 , la prison centrale de Dibaya se trouve dans un état de délabrement très avancé. Elle compte à présent 8 détenus dont une femme.

JMMP

Partagez.

Laisser un commentaire