Fonds de 100 jours (sauts-de-mouton) : Tunda Ya Kasende sonne la fin de la récréation

0

David Blattner, Directeur Général de l’entreprise SAFRICAS, a été mercredi 19 février 2020 soir retenu au Parquet Général près la Cour d’Appel de Gombe à Kinshasa dans le cadre des enquêtes sur les sorties de fonds sur les travaux des sauts-de-mouton.

Pour rappel, c’est sur requête du vice-Premier ministre, ministre en charge de la Justice et Garde Sceaux, qu’une enquête avait été déposée après Conseil des ministres où des orientations claires avaient été données par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Après ce premier coup de filet pour établir les culpabilités dans la mégestion des fonds alloués aux travaux du programme de 100 jours du Président de la République, le vice-Premier ministre Tunda Ya Kasende est catégorique : « Le règne de l’impunité est vraiment terminé, la procédure ira jusqu’au bout « .

À la perche d’une consoeur, il a prévenu que d’autres interpellations suivront dans cette affaire.
Donc, visiblement, l’homme siffle la fin de la récréation dans le chef de ceux qui coulent les recettes de l’État en se croyant intouchables.
« Tous les gens qui se disaient que rien ne peut leur arriver, maintenant nous sommes dans une ère nouvelle. Si vous avez touché aux ressources de l’État sans en justifier leur utilisation, vous allez en répondre devant la justice », a-t-il dit.

Le ministre de la Justice rappelle que cette première interpellation coïncide avec la nomination des nouveaux responsables de l’appareil judiciaire. «Le président de la République a considéré qu’il ne pouvait pas commencer une nouvelle politique au niveau de la justice avec les anciens animateurs. Et, les nouvelles personnes nommées ont la charge de démarrer une nouvelle conception de la justice ».
Et de préciser que  » ceux qui ont encaissé l’argent n’ont plus que 2 choix : achever les travaux ou rembourser l’argent mis à leur disposition pour l’exécution des travaux, même si cela n’effacera pas l’infraction ».
Selon des juristes, cela pourrait passer comme une circonstance atténuante.

Il faudra noter que le VPM Tunda Ya Kasende fait de la lutte contre la corruption et le détournement des deniers publics, qui gangrènent les institutions de la République, son cheval de bataille. Une position qu’il avait notamment portée aux assises internationales contre la corruption à Abhu Dhabi.
Me Célestin Tunda avait promis, depuis peu, pour bientôt le lancement officiel d’un numéro vert qui sera communiqué à la population congolaise pour dénoncer les Kuluna en cravate.

Danny Ngubaa

Partagez.

Laisser un commentaire