Festivités à Kinshasa : le règne du commerce des circonstances

0

Le mois de décembre, dernier mois de l’année du calendrier, c’est la fête de la nativité, marquant la naissance d’Emmanuel, Jésus-Christ. Au cours de ce mois, bon nombre d’activités commerciales voient le jour ou prennent de l’ampleur durant cette période notamment la vente des papiers collants, des autocollants, la photographie ambulante, les marques des clowns, la vente des pétards et autres feux d’artifice, les jouets liés à la personne du Père Noël etc.

Le long de l’avenue Badjoko dans la commune de Kalamu, un homme a enfilé un costume caractéristique composé de bouteilles en plastiques. Il fait la ronde du quartier Matonge grapillant de gauche a droite des billets de banque auprès des petits.

Pour en savoir plus, nous avons approché un photographe évoluant à la Place des artistes ayant requis l’anonymat. Pour lui, les fêtes de fin d’année sont synonymes de bonnes affaires. C’est une période où ils voient leurs recettes journalières augmenter.

« Le mois de décembre est pour nous qui evoluont dans le secteur de la photographie, la belle période. Il vient compenser les périodes de vaches maigres des mois antérieurs. Le mois de décembre nous fait gagner beaucoup d’argent », soutient – il.

Un vendeur de lanternes trouvé sur le même lieu, Jeancy de Gaulle, ne s’est pas fait prier pour parler de son petit job saisonnier.
« Chaque année, nous faisons des commerces liés aux festivités, et cela paie bien. C’est une période de grande affluence qui nous permet de faire de bonnes affaires » fait-il remarquer.

Pour bon nombre de nos compatriotes, les festivités de fin d’année sont incontournables. On dépense un peu plus en habillement, jouets, boissons, alimentation etc qu’on le veuille ou non. Ces nombreuses dépenses profitent aux professionnels de ces différents secteurs qui voient leurs chiffres d’affaires connaître une nette amélioration. Pour beaucoup d’entre eux, les festivités de fin d’année, c’est du pain béni.

Jegou Mpiutu

Partagez.

Laisser un commentaire