Félix Tshisekedi – Vital Kamerhe

0

Focus sur les deux candidats de l’opposition à la présidentielle

C’est un secret de polichinelle. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont, selon bien d’analystes, les deux candidats de l’opposition qui peuvent faire la différence dans la course à la présidentielle.

Après les déboires de Katumbi à déposer sa candidature et l’exclusion de Bemba, Muzito et autres, le choix d’un candidat commun se cristallise autour de ces deux candidats.

Vital Kamerhe comme Félix Tshisekedi ne sont pas à présenter . Le premier, ex voix zélé du Président Kabila devenu « son opposant  » farouche fait parler de lui depuis sa défenestration de l’Assemblée nationale. Il a été en première ligne lors du dialogue de Kodjo puis lors des assises du centre interdiocésain jusqu’à la signature des arrangements particuliers. Sa volonté affichée de trouver une voie de sortie honorable à la présente crise et parfois mal interprété par certains membres de l’opposition. Convaincu de la justesse de son combat, Kamerhe n’en a cure. La preuve, Kamerhe continue à disposer auprès de l’opinion d’un certain capital de confiance. En véritable animal politique, il sait où sont les intérêts de son parti n’en déplaise à certains opposants qui ne ratent pas l’occasion de tirer sur lui à boulets rouges. Troisième à la présidentielle de 2011, il se positionne sur la liste de candidats retenus par la CENI comme celui qui a les épaules suffisamment solides pour porter la charge de candidat commun de l’opposition à la présidentielle décembre 2018. S’il est de notoriété publique que Kamerhe dispose d’une expertise avérée, la question est de savoir s’il pourra bénéficier de l’appui de ses pairs de l’opposition.
Quant à Félix Tshisekedi, sa candidature ne semble pas faire trop de vagues. Fils biologique et politique du lider maximo, Fasthi semble, pour certains, le candidat le mieux positionné pour être investi candidat de l’opposition à la présidentielle avec le soutien de la machine Udps qui le porte. Ses détracteurs reviennent cependant sur ses études qui font couler encre et salive sans oublier son inexpérience dans la gestion. Qui pourra être adoubé à l’issue de la rencontre de Bruxelles quand on sait que Fayulu et autre Tshiani tiennent aussi à faire entendre leur partition ? C’est à l’issue de cette rencontre que l’on pourra juger de la maturité des acteurs politiques de l’opposition et de leur sérieux.

Jules Ntambwe

Partagez.

Laisser un commentaire