Eliminatoires CAN 2021 : ça passe ou ça casse entre la Gambie et la RDC ce lundi à Banjul 

0

Le match nul concédé jeudi à domicile devant les Panthères du Gabon a laissé un goût amer chez les Léopards de la République Démocratique du Congo qui jouent, ce lundi 18 novembre 2019 à Banjul, contre les Scorpions de la Gambie, pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Cameroun 2021).
Le coup d’envoi du match sera donné à 17h00 (heure de Kinshasa), au stade l’Indépendance, terrain fétiche des Scorpions.
C’est la deuxième sortie officielle des Léopards avec leur nouvel entraîneur, Christian Nsengi Biembe Seko Seko, qui sont logiquement condamnés à remporter ce match, pour se relancer dans la course.

Le technicien congolais, « serein » et « optimiste », a promis de tout mettre en œuvre pour prendre le dessus sur les Gambiens.
« Il faudra y croire là où nous allons. Il faudra faire tout ce qu’il faut pour négocier une victoire », a-t-il déclaré, jeudi 14 novembre 2019, après son nul (0-0) devant une équipe prenable des Gabonais.
Les Léopards ont quitté Kinshasa samedi après-midi par un vol affrété par le gouvernement, à destination de Banjul, où ils ont atterri en début de la soirée.
Aussitôt arrivés, Nsengi Biembe et ses poulains se sont mis au travail, question de ne laisser aucune chance à l’adversaire.
La Gambie s’est annoncée avec un signal fort, en allant battre l’Angola à Luanda sur le score sans appel de 3 buts à 1.
On ne sait pas comment cette équipe, 161ème au récent classement mensuel de la FIFA, dirigée par le Belge Tom Saintfiet, évoluera à domicile devant son public, si déjà à l’extérieur elle n’a pas peur. Visiblement, la tâche ne sera pas facile pour les Léopards.
Il suffirait, peut-être, pour les Congolais de trouver ce ‘‘jus’’ qui a manqué à Kinshasa pour parvenir à défier les Scorpions.
« On ne peut pas le dire autrement, nous avons manqué du jus au niveau offensif. Si ce n’était que ça, je pense qu’on pourrait peut-être faire mieux. Je pense que, lorsqu’on regarde l’ensemble du match, il faut être logique. On a eu de la chance lors des cinq dernières minutes où, à force de se découvrir, on a eu ça en match amical. Je reste persuadé que notre équipe a un potentiel extraordinaire au niveau de chaque ligne », a expliqué Nsengi Biembe.

Un match nul à mettre à l’actif du gardien Joël Kiassumbwa, auteur d’une très bonne prestation, allant jusqu’à sortir un but tout fait, devant Pierre-Emerick Aubameyang à la 86ème minute.

Guy Elongo

Partagez.

Laisser un commentaire