Décès du général Kahimbi- Présidence : « La Monusco a été sollicitée pour donner son concours technique et scientifique »

0

« La Mission onusienne en RDC ne pilote pas l’enquête sur la mort inopinée du général Delphin Kahimbi, patron des renseignements militaires. Cette tâche revient plutôt aux juridictions congolaises compétentes ». 

Cette mise au point est de la présidence de la République démocratique du Congo qui a fixé l’opinion, lundi 9 mars 2020.

À en croire Kasongo Mwema, porte-parole du Chef de l’État qui l’a lue sur la chaîne de télévision nationale, « la Monusco a été sollicitée pour donner son concours technique et scientifique ».

En effet, ans le compte-rendu de la 24e réunion du Conseil des ministres, il était dit que le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, avait décidé de diligenter une enquête indépendante à l’initiative de la Monusco.

Ce sont des propos qui ont suscité la réaction de la Monusco qui a réagi par son porte-parole, Mathias Gillman, dans un média de Kinshasa.
 » La Monusco n’a pas mandat de mener des enquêtes quelconques en RDC. Mais,
dans le cadre de sa
collaboration avec le
gouvernement congolais, celui-ci l’a sollicitée pour
apporter son appui technique
à l’enquête en cours sur la mort du général. Ce qu’elle a
accepté », a-t-elle expliqué.

Cet appui technique s’est plus traduit uniquement sur
les questions de médecine
légale dont elle regorge des spécialistes.

*Muamba Clément*

Partagez.

Laisser un commentaire