Beni-Territoire : le député Saidi Balikwisha accuse des habitants de Butembo d’entretenir l’insécurité dans le Bashu

0

Après les deux dernières attaques signalées lundi 6 et mardi 7 janvier 2020 à Bunyuka et à Vuhesi (chefferie de Bashu) au Nord-Kivu, le député provincial Saidi Balikwisha pointe un doigt accusateur en direction de certains habitants de Butembo.

Dans une interview exclusive à Afrique Infos Magazine samedi 11 janvier 2020, il a été explicite.
« Ce sont les gens, qui ne sont même pas du territoire de Beni, qui viennent agresser les Forces armées de la RDC au niveau du territoire. Ce sont des gens qui viennent de Butembo, du quartier Mukuna et Kyaghala. Ils sont bien identifiés. Ils viennent nous imposer l’insécurité chez nous à Bashu. Raison pour laquelle nous aimerions que nos forces armées voient comment remonter des stratégies parce que ces +malins+ croient que les militaires, qui se trouvent dans le territoire, sommeillent », a-t-il denoncé.

Les détenteurs illégaux d’armes sont, au même moment, appelés à déposer leurs outils de guerre ou à intégrer les centres de formations pour revenir avec l’identité militaire », a suggéré ce député provincial élu de la circonscription du territoire de Beni.

« Ceux qui s’arment et les FARDC sont nos frères. Actuellement, nous sommes dans une lutte, celle de voir comment mettre hors d’état de nuire l’ennemi étranger, l’A.D.F, celui qui vient nous diviser, nous imposer la balkanisation. Que les gens, qui se disent Maï-Maï, Mazembe …, qu’ils déposent les armes », a-t-il exhorté.

L’honorable Saidi Balikwisha a, enfin, interpellé les groupes armés négatifs. Pour lui, « s’attaquer aux FARDC, c’est jouer à la carte de l’ennemi ».

Puissance Kasombolene

Partagez.

Laisser un commentaire