Beni-Félix Tshisekedi: « Il n’y aura plus d’immunité envers les politiciens qui manipulent les groupes armés »

0

Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, a mis en garde tous les politiciens qui s’évertuent à « manipuler » les groupes armés. 

Au cours d’un meeting animé mardi 16 avril 2019 dans la ville de Beni (Nord-Kivu, Est de RD Congo), il a promis des sanctions sévères contre ces hommes politiques pour « complicité d’assassinat ».

« On m’a dit qu’il y a des acteurs politiques qui manipulent les groupes armés. Je leur ai lancé un avertissement. La loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Quel qu’il soit : député national ou provincial, les affaires d’immunité ne seront pas prises en compte.
Ils seront traduits devant la justice et condamnés pour complicité d’assassinat. Tolérance zéro, donc, pour ces gens… », a averti Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Il a appelé, en outre, les groupes armés à déposer les armes et à participer au processus de pacification du pays et au programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion (DDR).

« L’heure du changement est arrivée. Ce que vous faisiez, jetez ça dans l’eau à jamais. Le nouveau gouvernement vous tend la main. L’armée va devenir disciplinée et sera dotée des équipements pour défendre le pays. On ne veut pas que les citoyens, qui ont passé dans les centres militaires, les quittent et forment des groupes armés pour commencer à entretenir l’insécurité.
Ça, c’est une invitation patriotique. Et, je veux que l’action patriotique suive », a insisté le garant de la nation avant de conclure:
« Si vous ne voulez pas, l’armée va s’occuper de vous ».

Cette mise en garde intervient dans le cadre de la pacification de l’Est de la République Démocratique du Congo en proie, depuis plusieurs années, à l’insécurité entretenue par d’innombrables groupes armés.

Roger Stéphane Ilunga
Partagez.

Laisser un commentaire