Dans une interview accordée à Afrique info magazine, Gervais Makofi Bukuka,l’un des notables de Mavivi, contrée située sur l’axe routier Beni-Oicha, a demandé à la Mission des Nations Unies au Congo (Monusco) d’évaluer ses opérations dans cette partie du territoire de Beni.

La notabilité de Mavivi monte au créneau suite à la répétition des attaques des présumés rebelles ougandais de Forces Démocratiques Alliées (ADF) dans la région.

Gervais Makofi Bukuka pense qu’il est inexplicable que les ennemis intensifient leurs attaques à quelques mètres des positions des casques bleus de la Monusco.
“C’est depuis le 7 janvier 2019 que les gens ont été tués à Mavivi. Les paisibles citoyens ne cessent d’être exécutés depuis 2018 à Ngite, à Ngadi et à Matembo, à quelques mètres des positions des casques bleus de la Monusco. C’est vraiment inconcevable ! C’est ainsi que nous demandons à la Monusco d’évaluer ses opérations, car la situation va de mal en pis!”, a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que la dernière attaque des ADF est celle perpétrée le 7 janvier 2019 à Mavivi où une dizaine de civils avaient été tués et plusieurs autres portés disparus. Les assaillants s’étaient également livrés au pillage du cheptel.

Fabrice Ngima

Partagez.

Laisser un commentaire