Arménie : le stand de la RDC séduit les investisseurs et autres participants

0
17ème sommet de l’OIF

Oui la République Démocratique du Congo est un grand pays francophone. A Erevan, en Arménie, où s’est tenu le 17ème sommet de la Francophonie, cela sautait aux yeux. Surtout au village francophone où le stand du pays de Lumumba a attiré du monde dont des investisseurs et autres participants, en passant par les représentants des États membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie. ‘’Il n’est pas étonnant que ce stand ait attiré plusieurs investisseurs ‘’, a lâché une source ayant pris part à ce sommet. Après 6 jours d’activités, ouvert le 7 octobre 2018, le village de la francophonie d’Erevan a fini par fermer ses portes le 12 octobre, jour de la clôture du 17ème sommet de la francophonie. Devoir de mémoire oblige, c’est le 13ème sommet de la francophonie en 2010, à Montreux, en Suisse, qui a inauguré le principe d’organiser un village de la francophonie comme grande activité connexe du sommet. Ce village est un espace ouvert, attractif, de découvertes et d’échanges pour la population locale mais aussi pour les délégués au sommet. De Montreux, en Suisse, à Antananarivo, à Madagascar, la RDC a toujours participé au village de la francophonie avec un stand. La tradition a donc été respectée en marge du 17ème sommet de la francophonie à Erevan, capitale de l’Arménie où la République Démocratique du Congo a tenu un stand au village de la francophonie, situé place de l’ Opéra.

Zoom

Ce stand a accueilli, quotidiennement, du 7 au 12 octobre 2018, de nombreux visiteurs et hautes personnalités. On peut citer notamment, le Secrétaire Général de la Conférence des Ministres francophones de la jeunesse et son collègue de la conférence des ministres francophones de l’éducation.

Le Ministre congolais de la Coopération au développement, Kwet Mwan Kwet, ainsi que la représentante personnelle du Chef de l’État, Isabelle Machik TSHOMBE, ont aussi visité ce stand. Ce stand a été une véritable vitrine pour la République Démocratique du Congo à Erevan. En effet, on a fait découvrir ce pays dans ces différentes facettes. Un pays à multiples potentialités notamment, énergétique, minière et environnementale à travers des documents audiovisuels, fournis par l’ANAPI. La RDC a été aussi présentée comme une destination d’affaires dans le cadre des investissements. Ces richesses minières ont été aussi mises en avant, avec l’exposition de quelques uns de ces minerais. La RDC comme pays touristique a été aussi présentée à travers les différentes cartes des aires protégées fournies par l’Institut congolais de la conservation de la nature(ICCN). Le savoir-faire culturel congolais n’a pas été oublié avec des œuvres d’arts et de musique. Pays inconnu pour la majorité des Arméniens ; aujourd’hui, à travers le stand de la RDC au village de la francophonie, les Arméniens savent présentement où situer ce grand pays francophone sur la carte du monde. Ils connaissent aussi la monnaie nationale grâce aux spécimens exposés, le drapeau national et bien d’autres richesses du pays. Le stand de la RDC est encore une initiative de la représentante personnelle du Chef de l’État à la Francophonie. Pour Isabelle TSHOMBE :  » il est important que la RDC, grand pays francophone, ait une lucarne au village de la francophonie, pour faire entendre encore sa voix. Elle l’a fait déjà entendre dans les instances de la francophonie. Il faut montrer qu’on est bel et bien un grand pays francophone et qu’on est bien présent dans la francophonie ».

Jules Ntambwe

Partagez.

Laisser un commentaire