Affaire Lupopo-Renaissance : la LISPED invite les autorités à se saisir du dossier et punir les auteurs

0

Une vidéo a circulé au lendemain du match Lupopo-Renaissance comptant pour les demi-finales de la 55ème édition de la Coupe du Congo le mardi 11 juin 2019, faisant état d’une série d’actes tendant à être qualifiés de corruption. 

La Ligue sportive pour la promotion des droits de l’homme (LISPED), qui a mis la main sur cette vidéo, estime que ce sont des actes qui ne peuvent pas rester impunis.
Le président de cette grande structure d’appui aux sports congolais, l’avocat Alain Makengo, l’a dit jeudi 13 juin 2019, dans un point de presse qu’il a tenu au stade des Martyrs de la Pentecôte, à Kinshasa.

La LISPED demande aux autorités sportives de la République démocratique du Congo de ne pas banaliser le fait, qui est « grave ». Elle les invente à se saisir vite du dossier et à punir sévèrement les auteurs de ce qu’elle qualifie de ‘‘corruption’’. Et qu’ils soient mis hors d’état de nuire dans les milieux du sport.

La LISPED est catégorique :
« Nul ne peut se faire justice suite à la manière dont nous avons vu comment le secrétaire Mwamba Geantimy du FC Renaissance a été traité pour avoir ses aveux. La LISPED se dit préoccupée dans cette vidéo par le récit de ce secrétaire qui a, enfin, donné de la voix. La LISEPD condamne avec la dernière énergie ce comportement qui gangrène le football en général et le football congolais en particulier ».

Par ailleurs, la LISPED félicite le joueur Ikoyo Iyembe du FC Renaissance qui a pu dénoncer ces actes et décourager ces auteurs. Elle a lancé un message de fair-play pour la finale qui va opposer Maniema Union à Renaissance du Congo. Que le meilleur gagne sur terrain ».

Guy Elongo

Partagez.

Laisser un commentaire