‘’…Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années’’. Cette citation de Pierre Corneille, sied bien à Francine Muyumba par la grâce de l’Eternel Dieu. Courage, détermination et abnégation, sont là les qualités de Francine Muyumba depuis sa jeunesse. De victoire en victoire, Francine Muyumba, poursuit sa marche sur le long chemin escarpé de la vie. Hier, Présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse, elle vient d’être aujourd’hui triomphalement élue sénatrice pour le compte de la province du Haut- Katanga. Cela, conformément aux articles 130 et 139 de la loi électorale. Non seulement elle a été élue, Francine Muyumba, âgée de 32 ans, devient, d’office, l’une de deux benjamines de la Chambre Haute du Parlement de la République Démocratique du Congo (RDC).

Escalier

Jusqu’à son élection par les Députés provinciaux du Haut-Katanga, la panafricaniste Francine Muyumba, était la présidente en exercice de l’Union panafricaine de la jeunesse (UPJ). Pour rappel, en 2009, le Conseil exécutif de l’Union africaine a reconnu l’UPJ comme organisme continental chargé de coordonner les organisations des jeunes et comme point focal de l’Union africaine en ce qui concerne les questions de la jeunesse. Au sein de cette institution, l’ambassadrice Francine Muyumba a obtenu des résultats probants et plausibles, surtout en matière de participation de la jeunesse aux processus décisionnels ou en matière de financement de projets soutenant les jeunes entrepreneurs.

Mission

Après son élection, Francine Muyumba est consciente de sa mission qui devra être à la hauteur des attentes de ses compatriotes désirant un développement durable de la République démocratique du Congo. C’est la raison pour laquelle qu’elle a annoncé qu’elle mettra à profit son mandat de sénatrice pour œuvrer à la consolidation d’un cadre favorable à une croissance économique inclusive et durable, au rayonnement de la diplomatie congolaise et à l’amélioration des conditions des populations vulnérables, notamment les jeunes et les femmes.

« C’est avec humilité́ et fierté́ que je vais, désormais, servir mon pays au Sénat. Mon mandat sera à l’image du renouvellement de la classe politique en RDC : engagé, audacieux et résolument tourné vers l’avenir. Cette nouvelle charge électorale est dans la continuité́ de mon engagement public. Après plus d’une décennie au service de la jeunesse au niveau continental, mondial et dans la haute diplomatie, j’ai souhaité́ mettre cette expérience acquise au service de la nation congolaise. La confiance que mes compatriotes m’ont témoignée à travers les Députés provinciaux du Haut Katanga me réjouit. Je m’engagerai à la préserver », a déclaré́ Mme Francine Muyumba.

Détails

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait déclaré́ 55 candidats recevables pour briguer les quatre (4) mandats de Sénateurs qui étaient en lice pour ces élections sénatoriales. l’ambassadrice Francine Muyumba a recueilli les suffrages de 9 Députés provinciaux sur les 44 que compte l’Assemblée provinciale du Haut Katanga. Cela représente le meilleur résultat de la province du Haut-Katanga. Le Sénat, traditionnellement dénommé́ Chambre Haute, est l’une des deux chambres du Parlement congolais. Sans préjudice des autres prérogatives qui lui sont reconnues par la Constitution, le Sénat exerce, concurremment avec l’Assemblée nationale, le pouvoir de voter les lois et de contrôler le Gouvernement, les entreprises publiques, les établissements et services publics.

Jules Ntambwe

Partagez.

Laisser un commentaire